Plats de résistance à la Manif d’art 7

Donner une voix aux 99 % par l’art, voilà la volonté générale qui se dégage de cette Manif d’art 7 placée sous le signe de la résistance et de la contestation par la commissaire Vicky Chainey Gagnon. Un mois durant, les oeuvres de plus de 120 artistes d’ici et d’ailleurs, disséminés en 35lieux de Québec, Lévis et Wendake, seront offertes au public de la biennale de Québec afin de « refléter et réfracter les changements sociaux, culturels et politiques profonds qui marquent notre époque », résume Mme Chainey Gagnon.

 

Le coeur battant de cette édition s’articule autour d’une série d’expositions interreliées et rassemblées sous le titre Et puis, nous avons construit de nouvelles formes. Le pouls en sera donné par 36 artistes québécois (dont Dominique Blain, Marc-André Côté, Nadia Myre et Alain Martin Richard), mais aussi canadiens (parmi lesquels Clint Neufeld et Rebecca Belmore) et internationaux (de la Russie aux États-Unis, en passant par la Suède ou le Mexique).

 

À pied ou en autobus, le public pourra sillonner le territoire marqué au fer rouge par la Manif qui, du 3 mai au 1er juin, posera ses oeuvres tant sur l’espace public que dans les galeries et les musées. On pense par exemple à Untitled Garden, un jardin animé imaginé par le Torontois Abbas Akhavan qui fleurira sur le carré Lépine, sur la rue du Pont, entre Fleurie et Saint-Vallier Est, à For anEpidemic Resistance, uneoeuvre sonore en 25 pistesrecensant une épidémie de rire en Afrique centrale, de Jacqueline Hoang Nguyen, pour l’occasion hébergée chez Avatar, ou encore à cette installation sculpturale inédite de l’artiste Jean-Robert Drouillard, Quelques particules de nous dans un accélérateur, offerte au regard par le Musée national des beaux-arts du Québec.

 

En performance, la capitale nationale renoue notamment avec les Fermières obsédées qui, avec Le marché du zombie, proposeront une séance derésistance manifestive. La marche déambulatoire se fera en plein air, le soir du 3 mai. Pour l’occasion, Eugénie Cliche et Annie Baillargeonseront accompagnées de la performeuse Isabelle Lapierre, de l’artiste Dominique Pétrin, de la pianiste Marie-Hélène Blay et de la tubiste Audrey Boivin-Laframboise.