Louis Bruens est décédé

Le président-fondateur de l’Académie internationale des beaux-arts du Québec, Louis Bruens, est mort à 85 ans dans la nuit de samedi à dimanche, quelques heures seulement après avoir participé au gala annuel de l’organisme qu’il avait fondé.


« Il aura passé une bonne partie de sa vie à essayer de valoriser les artistes en arts visuels du Québec, c’était devenu sa passion. Il a créé l’académie internationale. Il a réussi à regrouper autour de cette académie des peintres, hommes et femmes, des sculpteurs de grand renom, qui, bien des fois, ont des renommées internationales », explique son ami, le commentateur du Club des ex Jean-Pierre Charbonneau.


D’origine belge, M. Bruens s’était installé au Québec quelques années après la Seconde Guerre mondiale, conflit durant lequel son père et lui avaient été détenus dans un camp de concentration nazi.


Passionné d’arts, il en avait rapidement fait son métier en devenant marchand. « Il était un des premiers bonshommes à se promener dans le Québec avec sa voiture remplie de tableaux qu’il essayait de vendre un peu partout », explique l’artiste Jean Letarte, qui s’était lié d’amitié avec lui.


Il a été atteint d’un malaise quelques heures seulement après le gala annuel de son académie à Drummondville, selon sa femme, Caroline Bruens. Affaibli par la maladie et par son âge avancé, M. Bruens avait encore de nombreux projets, explique le ministre de la Culture, Maka Kotto, qui l’a rencontré à la cérémonie. « Il avait encore des projets plein la tête, il n’arrêtait pas de m’en parler », a expliqué M. Kotto.