Présidence du Louvre - Plus que trois candidats dans la course

La course à la présidence du Louvre a franchi un nouveau pas vendredi, ne laissant plus que deux ou trois candidats sérieux en lice après l’entretien survenu entre le président de la République, François Hollande, et le président sortant du premier musée français, Henri Loyrette.

Selon les informations publiées par divers médias français, la course pour la direction « du plus grand musée du monde » se ferait désormais entre Sylvie Ramond, actuelle directrice du Musée des beaux-arts de Lyon, et Jean-Luc Martinez, directeur du département des antiquités grecques au Louvre, et potentiellement Laurent Le Bon, directeur du Centre Pompidou-Metz. Ces trois recommandations auraient été transmises à l’Élysée par la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti. L’entretien orchestré vendredi entre François Hollande et Henri Loyrette visait à conseiller le président de la République, à qui échoit le pouvoir de nommer, par décret, un directeur pour le Louvre.


À l’issue de cette rencontre, M. Loyrette a indiqué vendredi à l’AFP qu’il privilégiait une candidature issue du milieu, soit « un conservateur ou un historien de l’art », alors que la ministre de la Culture aurait nuancé ses déclarations selon lesquelles elle privilégiait à tout prix la nomination d’une femme. La liste de départ incluait une dizaine de noms de « présidentiables », dont celui de Nathalie Bondil, directrice du Musée des beaux-arts de Montréal. C’est François Hollande qui annoncera qui sera le prochain président-directeur du Louvre, vraisemblablement lors du cocktail de départ de M. Loyrette, le 9 avril.

À voir en vidéo