La Biennale de Montréal perd sa directrice

Nicole Gingras, qui a pris la barre artistique et générale de la Biennale de Montréal en août dernier, quittera le navire en mars.
Photo: Pedro Ruiz - Le Devoir Nicole Gingras, qui a pris la barre artistique et générale de la Biennale de Montréal en août dernier, quittera le navire en mars.

À peine arrivée à la tête de la Biennale de Montréal (BNL MTL), elle démissionne. Nicole Gingras, qui a pris la barre artistique et générale de la manifestation d’art visuel en août dernier, quittera le navire en mars.

Le Centre international d’art contemporain de Montréal (CIAC), qui a piloté la BNL MTL depuis ses débuts en 1998, a publié la nouvelle de ce départ sur son site Web.


« Le CIAC regrette le départ de Madame Gingras, tient à souligner son dévouement dans le développement de la BNL MTL et lui souhaite le meilleur dans son cheminement professionnel », est-il écrit. Le président du conseil d’administration, Cédric Bisson, n’avait « aucun commentaire » à ajouter à ce sujet quand Le Devoir l’a contacté mardi.


La directrice démissionnaire n’a pas rappelé Le Devoir ni répondu à son courriel pour s’expliquer. Commissaire indépendante de nombreuses expositions dans des galeries comme dans les musées, Nicole Gingras semblait rallier le milieu en prenant la tête de l’événement.


Avec elle, le CIAC travaillait depuis quelques mois à créer une entité à but non lucratif juridiquement indépendante pour la BNL MTL. Sur son site Web, l’institution insiste sur l’engagement total de Mme Gingras « envers ces transformations administratives ».


Dans ce processus de transition, le CIAC cherche aussi un partenaire majeur à long terme pour l’événement bisannuel, « arrimage […] capital, tant pour les artistes et leurs projets que pour le rayonnement de l’art actuel à Montréal », peut-on lire dans le texte annonçant la démission.


Selon nos informations, aucune guerre intestine n’est à l’origine de ce départ. Au mois d’août, Mme Gingras s’engageait à poursuivre la mission développée par le fondateur du CIAC et de la Biennale, Claude Gosselin, en l’adaptant progressivement à sa vision.


Chose certaine, cette démission jette un pavé dans la mare du renouveau promis de la BNL MTL. En août, Mme Gingras et M. Gosselin annonçaient la tenue de sa prochaine et huitième édition pour septembre 2013. Les cocommissaires Peggy Gale et Gregory Burke, désignés en même temps que la nouvelle directrice, ont choisi pour thème L’avenir/Looking Forward.