Portrait des centres d’artistes autogérés

Une nouvelle étude, relayée par la firme Hill Stratégies Recherche, trace le portrait des centres d’artistes autogérés (CAA) du pays et confirme leur rôle distinct et essentiel dans l’écologie des arts visuels.


« [Les CAA]soutiennent la production et l’avancement critique de nouvelles pratiques artistiques et contribuent à la promotion de carrière des artistes », peut-on lire en conclusion du document.


Le rôle particulier des CAA tient à cinq caractéristiques qui les distinguent des autres acteurs du milieu : l’autodétermination, principe d’organisation unique, mettant les artistes au coeur du modèle de gouvernance ; le soutien de l’expérimentation artistique ; l’offre de services similaires - dont le soutien aux expositions, à la production artistique, au perfectionnement professionnel et à l’avancement du discours critique sur l’art ; une structure d’adhésion (dont les membres sont artistes ou non) ; un point d’accès professionnel pour les artistes de la relève, les conservateurs et les administrateurs.


Globalement, les CAA partagent un fort esprit collaboratif dans le but de faire croître leur public et de se professionnaliser encore davantage : la moitié des répondants emploient des conservateurs ou des directeurs artistiques pour élaborer leur programmation, en plus de recourir à des appels à propositions pour sélectionner les artistes.


Un autre objectif commun consiste à obtenir des ressources financières accrues pour soutenir leur croissance et leur durabilité de même que leurs projets (publications, résidences, collaborations, etc.). Ceux qui bénéficient du soutien du Conseil des arts du Canada (CAC) tendent à être mieux établis et plus durables.


L’étude se penche également sur l’impact de la multiplication des CAA dans une même ville. Les CAA y voient une occasion bénéfique de resserrer les collaborations et donc accroître leur visibilité et leur influence, plutôt qu’un problème.


Le rapport a été réalisé par les consultants MDR Burgess pour le CAC, selon une approche diversifiée : un sondage auquel 85 organismes ont répondu (soit 77 % des répondants sollicités), des entrevues approfondies avec des intervenants du milieu et une analyse des documents existants sur les CAA.

À voir en vidéo