Un tableau de Kupka adjugé au prix record de 2,25 millions d'euros à Prague

Prague — La toile baptisée La forme du bleu de l'un des pionniers de l'art abstrait Frantisek Kupka (1871-1957) a été adjugée hier à Prague pour 55,75 millions de couronnes (2,93 millions $CAN), prix record pour un ouvrage d'un artiste tchèque, rapporte l'agence CTK.

Cette toile à l'huile datant de 1913 a été cédée à un «collectionneur étranger parlant russe qui a participé par téléphone» à cette vente aux enchères avec une mise à prix de 45 millions de couronnes (2,4 millions $CAN), selon CTK.

Le montant déboursé pour ce tableau de 73 sur 60 cm a largement dépassé la somme de 1,8 million d'euros (2,3 millions $CAN) versée l'an dernier à Londres pour une autre peinture de Kupka, Le mouvement.

«Il s'agit du plus important tableau de Kupka, jamais mis en vente aux enchères en République tchèque», a déclaré dans la presse d'hier l'historien de l'art Jiri Machalicky, commissaire du Musée Kampa à Prague.

Natif d'Opocno dans le centre de l'actuelle République tchèque, Frantisek Kupka s'était installé à Montmartre à Paris en 1896, et fut à partir de 1911 l'initiateur d'un art abstrait à la fois symbolique, lyrique et géométrique. Auteur du premier tableau abstrait à être exposé en France (Amorpha ou Fugue en deux couleurs) et de la première toile abstraite achetée par le Musée national d'art moderne (Plans verticaux I), il est mort à Puteaux, près de Paris.

Exposée pour la première fois en 1924, La forme du bleu fut d'abord achetée par le riche industriel tchèque d'origine juive Jindrich Waldes (1876-1941), mécène des arts et grand ami de l'artiste. Confisquée par les nazis en 1939, l'oeuvre est passée après la Seconde Guerre mondiale entre les mains de l'État tchécoslovaque. La Galerie nationale de Prague l'a finalement restituée en 1996 aux descendants de Jindrich Waldes.

Pour exporter ce tableau hors de la République tchèque, son nouveau propriétaire devra obtenir une permission de la Galerie nationale.