Luminothérapie

L'œuvre Sphères polaires.
Photo: Jacques Grenier - Le Devoir L'œuvre Sphères polaires.

La place des Festivals a officiellement revêtu ses habits d'hiver hier soir avec l'inauguration de l'œuvre Sphères polaires, constituée de 25 sphères gonflables, de 3 à 10 mètres de diamètre, explorant les thèmes du jeu et de l'hiver urbain.

Stimulé par le mouvement des passants, chacun des globes générera jusqu'au 27 février ses propres séquences lumineuses et sonores. Par ailleurs, l'oeuvre Champs de pixels, qui avait éclairé de milliers de cônes rouges la place des Festivals l'an dernier, a repris vie à la place Émilie-Gamelin, jusqu'au 9 février. Juste à côté, sur le clocher de l'église Saint-Jacques intégrée au pavillon Judith-Jasmin de l'UQAM, divers concepteurs proposent Projections monumentales, alors que le plus haut clocher de la ville se métamorphose en laboratoire lumineux jusqu'au 5 mars.
1 commentaire
  • Pierre-Alexandre Tremblay - Abonné 17 décembre 2010 04 h 40

    on parle des oeuvres...

    mais on ne nomme pas leurs créateurs! Signe des temps, je présume...