Musées - Du pain brioche à la chasse aux poupées

Jérôme Delgado Collaboration spéciale
<em>Qui est le vrai Père Noël</em> <em>?</em>, au Musée d'archéologie et d'histoire Pointe-à-Callière.<br />
Photo: Normand Rajotte Qui est le vrai Père Noël ?, au Musée d'archéologie et d'histoire Pointe-à-Callière.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Les activités de Noël dans les musées et autres lieux devraient rassasier autant les petites (et grandes) mains que les oreilles et les yeux. Au menu: artisanat, musique, contes. Et des jeux, bien sûr.

Des douceurs et friandises, on en cuisine en décembre, au Château Ramezay (280, rue Notre-Dame Est). Selon les recettes de nos arrière-arrière-arrière-arrière-grands-mères. Pour obtenir le pain brioche type Nouvelle-France, il faudra baratter le beurre, râper la cannelle, pétrir la pâte. Avant de le déguster. Réservations au 514 861-3708, poste 221.

Avec ses ateliers d'origami, le Musée d'art de Joliette (www.museejoliette.org) nous fera travailler davantage pour le plaisir des yeux. Les papiers pliés conçus orneront le sapin de l'endroit. Miro Nguyen, spécialiste de l'origami agé de... 10 ans, animera la séance du dimanche 28 novembre. Autrement, il s'agira d'ateliers libres, les 5, 11 et 12 décembre. Réservations au 450 756-0311, poste 234.

Et après l'origami? L'ikebana? Les art traditionnels japonais conviennent bien à nos sapins. Pour apprendre à confectionner ces arrangements floraux, l'atelier de la Société Ikebono de Montréal est une bonne initiation. Le 4 décembre, au Château Ramezay, pour adultes seulement. Réservations au 514 861-3708, poste 221.

Pour les oreilles


«Qui est le vrai père Noël?», demandent les enfants. La question est devenue l'affaire de Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire (350, place Royale). L'événement théâtral Qui est le vrai Père Noël? est désormais une tradition de décembre. Les enfants y font la connaissance de quatre personnages. Melchior, d'abord, connu pour être un des Rois Mages, leur parle de sa Perse natale. Babouchka, la Russe, les attend devant sa cheminée. Pierre le noir, lui, leur dit pourquoi il ne récompense pas les enfants sages et punit les méchants. Le parcours se termine, comme il se doit, chez le père Noël. C'est lui, le vrai? Réponse en bonnes paroles et en bonbons. Plusieurs dates, pas seulement en fin de semaine.

L'histoire de la chasse-galerie, elle, sortira de la bouche de Michel Bordeleau (ex-Bottine souriante, Les Charbonniers de l'enfer). Au son de son violon, du tapement de ses pieds et de «Acabris! Acabras! Acabram!» bien sentis. Au Musée d'art de Joliette, dimanche 5 décembre, 14 h. Réservations au 450 756-0311, poste 2226.

Autres conteurs captivants, Sylvain Bissonnette et Éric Michaud raconteront leurs histoires au Château Ramezay, à compter du 5 décembre. Plusieurs dates.

Un Noël très russe, c'est ce que propose le marché Bonsecours, parmi ses activités de décembre. Spectacle musical, danses folkloriques, comptines et personnages-clés animeront l'endroit tels que la sorcière Yaga, le bandit Solovey ou le père Noël et sa fille Snegourotchka. Le 20 décembre, dès 15 h.

Des cadeaux et des jouets


Des cadeaux sont aussi annoncés pour le Noël russe du marché Bonsecours (350, rue Saint-Paul Est). Ainsi qu'une chasse aux trésors (en poupées russes), avec au bout un tirage d'un prix de 1000 dollars. Entre 10h et 16h, le 20 décembre.

Le Musée Ramezay invite à venir porter les bas de Noël, question de contribuer à la décoration féerique des lieux. Et de les récupérer, après le 1er janvier, avec un petit cadeau. «Pour enfants sages seulement».

Au Musée McCord (690, rue Sherbrooke Ouest), c'est toute une exposition qui invite à rêver. Inaugurée en novembre, Jouets passe en revue plus de cent ans des cadeaux les plus appréciés. À voir, et à confectionner lors des ateliers de bricolage «dimanches en famille».

***

Collaborateur du Devoir