Montréal, ville de verre fait des éclats

The Oldman, de John Paul Robinson, œuvre présentée dans le cadre de Montréal, ville de verre.<br />
Photo: Villedeverre.com The Oldman, de John Paul Robinson, œuvre présentée dans le cadre de Montréal, ville de verre.

L'expérience tentée en 2010 par les musées montréalais avec la thématique Montréal, ville de verre s'avère un franc succès. Fouettés par un achalandage accru et l'intérêt marqué de visiteurs étrangers, les musées montréalais récidiveront en 2014 en mettant leur programmation au diapason sur le thème des peuples autochtones.

Réunis la semaine dernière, les membres du conseil d'administration de la Société des directeurs des musées montréalais (SDMM) ont tracé un bilan plus que positif de l'événement Montréal, ville de verre, qui entame sa dernière ligne droite avant la fin de 2010. À telle enseigne que les membres se sont déjà entendus sur le thème de la prochaine édition concertée qui se tiendra dans quatre ans. «C'était la première fois que les musées montréalais se dotaient d'une thématique commune et les gens sont très heureux de la visibilité et des retombées d'une telle expérience. Au point où nous avons déjà choisi une prochaine thématique pour 2014 qui sera axée sur les autochtones», a expliqué hier Manon Blanchette, directrice générale de la SDMM.

Selon la SDMM, les 50 musées et lieux culturels qui ont proposé des expositions ou activités liées au thème du verre ont noté une nette augmentation de leur achalandage, notamment lors de la dernière Journée des musées tenue le printemps dernier.

Avec l'exposition Tiffany, le Musée des beaux-arts de Montréal a pour sa part recensé 130 377 visiteurs en trois mois, soit un achalandage beaucoup plus important qu'anticipé. La basilique Notre-Dame, qui offrait une visite commentée de ses vitraux, a vu le nombre de ses visiteurs tripler lors de la Journée des musées.

La programmation étoffée de Montréal, ville de verre a aussi attiré l'attention de collectionneurs étrangers, notamment de 40 connaisseurs américains qui viendront à la mi-octobre se mettre au parfum des toutes dernières créations présentées dans le domaine du verre, assure Mme Blanchette.

Alors que Montréal, ville de verre arrive à son terme, plusieurs expositions démarrent ces jours-ci, notamment l'exposition Chicago in glass, qui présente l'oeuvre de l'artiste américaine Judy Chicago au Musée des maîtres et artisans du Québec. Montréal, la ville de verre, regroupant les créations de dix artistes-verriers contemporains, a été lancée hier soir à l'Espace Verre.

Au Musée d'art contemporain, En verre, sous verre et sans verre bat toujours son plein jusqu'au 3 octobre, alors qu'une exposition traitant de l'histoire de la pinte de lait à Montréal, intitulée Run de lait, débutera le 15 octobre à l'Écomusée du fier monde.

À l'Espace création de Loto-Québec, 20 artistes québécois exposeront dès mardi leurs créations inédites dans le cadre de Kaléidoscope, variation sur le verre québécois, illustrant la diversité des formes que prend le verre contemporain au Québec. Enfin, le Salon des métiers d'art se mettra aussi à l'heure du verre dès le 3 décembre, suivi le 6 décembre par l'Espacio Mexico, qui accueillera les oeuvres de l'artiste mexicain Bruno Barajas.

Des visites liées au matériau translucide se dérouleront aussi en octobre au Château Dufresne, où l'on pourra visiter tous les dimanches l'atelier du maître du vitrail Guido Nincheri, visite commentée par le petit-fils de l'artiste. Le lieu historique national Sir-Georges-Étienne-Cartier dévoilera la magie cristalline des chandeliers et de la fine verrerie lors de visites nocturnes organisées les 15-16 et 22-23 octobre.