Architecture - Philip Beesley représentera le Canada à la Biennale de Venise

Hylozoic Ground  explore les qualités de la nature sauvage au moyen d’une installation immersive et numérique.
Photo: Philip Beesley Architect Inc. Hylozoic Ground explore les qualités de la nature sauvage au moyen d’une installation immersive et numérique.

Un projet d'architecture expérimentale de la firme Philip Beesley Architect Inc. (PBAI) représentera le Canada à l'édition 2010 de la Biennale de Venise l'automne prochain.

Intitulé Hylozoic Ground, le projet sélectionné par le Conseil des arts du Canada (CAC) explore les qualités de la nature sauvage au moyen d'une installation immersive et numérique. Avec ses capteurs tactiles capables de sentir la présence humaine, l'installation qui prendra place dans le pavillon canadien sera composée d'entrelacs intrigants de grillages, de filtres et d'efflorescences mécaniques.

Philip Beesley, architecte mais aussi créateur de nombreux prototypes numériques de pointe pour la scène, souhaite que son oeuvre interactive amène les visiteurs dans les «profondeurs brillantes de la forêt». L'oeuvre a été réalisée avec l'aide d'Andrew Hunter, artiste indépendant et conservateur, et de Rob Gorbet, professeur de mécanique à l'Université de Waterloo.

Le jury indépendant responsable de la sélection était composé d'Angela Grauerholz, du Centre de design de l'UQAM, de Brigitte Shim (Shim-Sutcliffe Architects, Toronto) et de Mark Wasiuta (Colombia University, New York).

À voir en vidéo