Restitution d'oeuvres saisies par les nazis et achetées par le magnat Hearst

Los Angeles — L'État de la Californie va restituer trois tableaux saisis par les nazis et figurant depuis plus d'un demi-siècle dans les collections du magnat de la presse William Randolph Hearst, a-t-on appris hier de source officielle.

Une cérémonie est prévue aujourd'hui à Sacramento, la capitale administrative de l'État, pour remettre aux héritiers de Jakob et Rosa Oppenheimer ces trois tableaux de la Renaissance italienne, qui étaient jusqu'ici exposés au «Hearst Castle», la somptueuse demeure construite par Hearst sur la côte du Pacifique.

Cette propriété a été léguée à l'État en 1957, six ans après la mort de Hearst, et est devenue un parc régional, populaire étape touristique sur la route entre Los Angeles et San Francisco.

Les Oppenheimer, des marchands d'art établis à Berlin, avaient vu leurs biens saisis par les nazis en 1935 et avaient ensuite fui en France. Tous deux sont morts dans les années 1940, Rosa dans un camp d'extermination.

Selon le Los Angeles Times, deux des trois tableaux seront effectivement remis aux héritiers des Oppenheimer, qui ont en revanche accepté que le troisième reste accroché dans la demeure à des fins éducatives.

Ni l'administration des parcs de la Californie ni Hearst, réputé avoir servi d'inspiration à Orson Welles pour Citizen Kane, n'étaient a priori au courant de l'origine de ces tableaux, mise en évidence après une enquête interne lancée en 2007.

À voir en vidéo