La place Jean-Paul-Riopelle

Le Quartier international dévoilait hier son plan d'aménagement de la future place Jean-Paul-Riopelle, où sera transférée la sculpture-fontaine de l'artiste, La Joute, qui croupit au Parc olympique depuis un quart de siècle.

L'oeuvre mêlant le feu et l'eau, occupera l'extrémité d'une nouvelle place agrémentée d'une «forêt urbaine d'arbres indigènes». L'aménagement de sept millions (dont un million pour la restauration et l'installation de l'oeuvre) longera la rue de Bleury, entre Saint-Antoine et Viger, près du Palais des Congrès de Montréal. Le tout devrait être inauguré au printemps 2003. Le déménagement de l'oeuvre, propriété du Musée d'art contemporain de Montréal, suscite une controverse depuis quelques semaines: la famille et le ministère de la Culture approuvent le transfert tandis que des résidents du quartier Hochelaga-Maisonneuve et des artistes amis de Riopelle s'y opposent. Jean-Paul Riopelle est décédé l'hiver dernier.