Montréal, coeur mondial des musées

Une exceptionnelle réunion de directeurs des plus grands musées du monde s'ouvre demain à Montréal. Une quarantaine de grosses têtes d'Europe et des États-Unis vont participer aux échanges, qui se poursuivront vendredi à Ottawa et samedi à Toronto, selon les informations obtenues par Le Devoir.

La réunion est organisée par le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) et les établissements frères d'Ottawa (MBAC) et de Toronto (AGO). Les trois établissements sont les seuls membres canadiens du Groupe international des organisateurs de grandes expositions, l'organisme chapeautant la rencontre.

Philippe de Montebello, directeur du Metropolitan Museum of Art de New York, fait partie du lot des prestigieux visiteurs. Le gotha rassemble aussi des directeurs de plusieurs musées parisiens (Louvre, Orsay, Beaubourg), des représentants des Musées royaux des beaux-arts et des Musées royaux d'art et d'histoire de Bruxelles, des dirigeants du British Museum et d'autres provenant de grands établissements allemands, italiens et espagnols.

Les réunions ponctuelles servent au lancement de projets de collaboration et à la discussion des problèmes mondiaux du secteur, allant du financement à la sécurité. Cela dit, il s'avère difficile d'obtenir des informations de la part des principaux intéressés. Le MBAM comme le Musée des beaux-arts du Canada ont refusé hier de répondre au Devoir. «Ce n'est pas un grand secret, mais nous ne discutons pas publiquement de nos échanges», a dit pour sa part Matthew Teitelbaum, directeur du Musée des beaux-arts de l'Ontario, interviewé brièvement par téléphone. Il sera à Montréal dès ce matin.

Un club très sélect

Le Groupe international des organisateurs de grandes expositions est aussi dénommé le Groupe Bizot, d'après Irène Bizot, directrice pendant 27 ans, jusqu'en 2000, de la Réunion des musées nationaux (RMN) de France. La RMN, créée à la fin du XIXe siècle, assure l'organisation administrative et logistique de la plupart des expositions temporaires présentées dans les 34 musées nationaux français et gère les demandes internationales de prêt, de même que le transport et

l'assurance des oeuvres.

Mme Bizot a fondé le club très sélect des directeurs en 1992, avec l'objectif de faciliter les échanges entre les grands établissements européens. L'organisation a étendu son membership aux directeurs des établissements non européens dès l'année suivante. Le Groupe a vite défini des règles pour faciliter et bonifier les échanges internationaux d'oeuvres et d'expositions, jusque dans le menu détail, y compris la manière de demander un prêt d'oeuvre et d'autoriser leur reproduction dans un catalogue.

La structure internationale compte des membres en Australie, en Israël, aux États-Unis et jusqu'en Russie. Par contre, Mikhaïl Piotrovski, directeur de l'Ermitage, ne pourra pas être présent au Canada cette semaine. M. Teitelbaum et son homologue du MBAM, Guy Cogeval, ne pourront donc pas faire progresser leurs projets communs de collaboration avec le grand musée russe, notamment pour l'exposition portant sur les derniers tsars qui est prévue vers la fin de 2008. À ce sujet, Le Devoir a appris que la mise en exposition sera confiée au cinéaste russe Alexandre Sokourov, réalisateur du film L'Arche russe, sur le musée de l'Ermitage.