Artiste multimédia avant l'heure

Le livre est objet de plaisir. Plaisir de l'esprit, d'abord. Mais aussi plaisir des sens, expérience esthétique portée à son comble quand la forme de l'ouvrage se veut aussi recherchée que son fond. Jean Cocteau l'avait bien compris, lui qui a déjà écrit : « J'ai toujours manié le livre avec respect. Je sais ce qu'il représente de peine. Je sais par quel travail il existe. »

L'artiste n'en serait que plus fier de faire son entrée à l'Université de Montréal par le Service des livres rares, qui expose jusqu'au 23 décembre les principales pièces de sa collection consacrée à Cocteau. Touche-à-tout de génie, Jean Cocteau se considérait avant tout comme un poète mais s'est également exprimé à travers le cinéma (La Belle et la Bête, Orphée), le roman (Les Enfants terribles), le théâtre et les arts graphiques. L'homme a aussi tâté de la musique, de la radio et de la télévision et, à la fin de sa vie, a réalisé une importante production de poteries.

« C'est un survol de cette oeuvre importante que nous avons essayé de faire avec notre exposition, explique la responsable du Service des livres rares et des collections spéciales, Geneviève Bazin. Jean Cocteau est parfois considéré comme superficiel, éparpillé. Nous voulons montrer qu'il avait au contraire beaucoup de profondeur, qu'il allait très loin dans chacun de ces domaines. En fait, c'était un artiste multimédia avant l'heure ! »

Dans l'atrium du pavillon Samuel-Bronfman et les locaux du Service des livres rares (3000, rue Jean-Brillant), l'exposition regroupe donc principalement des oeuvres imprimées de Jean Cocteau, cédées à l'université par le collectionneur Gilles Blain. Afin d'intéresser un large public, le donateur a aussi prêté des pièces personnelles plus colorées. « Exposer uniquement des livres, c'est un peu sec, convient Mme Bazin. Alors, nous avons aussi des lithographies, des affiches, des céramiques qui rendent le tout plus facile d'accès. »

80 000 pièces

Par cet événement, l'Université de Montréal entend souligner l'importance du don du collectionneur, qui permet à l'institution de constituer le seul fonds Cocteau d'envergure au Canada. « Le nombre des documents — 392 actuellement — peut ne pas sembler spectaculaire, mais ils regroupent la quasi-totalité des oeuvres imprimées de Cocteau ! », rappelle-t-elle. Parmi ceux-ci, des pièces rarissimes, comme ces 20 numéros du journal Le Mot, ou ces exemplaires du journal Le Coq, que les connaisseurs apprécieront à leur juste valeur.

De recherche en donation, le Service des livres rares a ainsi pu regrouper depuis 1987 pas moins de 80 000 documents publiés depuis les débuts de l'imprimerie jusqu'à nos jours — dont quelques manuscrits et certains incunables — couvrant des domaines allant de l'histoire des sciences et de la médecine au surréalisme. Pour le plus grand bonheur des chercheurs, étudiants et autres bibliophiles, ces livres peuvent être consultés sur demande. Les ouvrages imprimés seront d'ailleurs versés par la suite dans la collection de l'université et pourront, eux aussi, être étudiés par le public.

Exposition jean cocteau

(La partie de l'exposition située dans les locaux du service est accessible aux heures d'ouverture du service, du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h.)

***

Ici et là

Orchidfête

Les orchidées fascinent. Il en existe quelque 30 000 espèces sous presque toutes les latitudes. Pour les mordus comme pour les néophytes, l'exposition internationale d'orchidées, Orchidfête 2002, est une occasion exceptionnelle d'obtenir plantes et livres à prix abordable, conseils en prime. Organisée par l'Eastern Canada Orchid Society, une société montréalaise sans but lucratif, l'Orchidfête présente des centaines d'orchidées, de plantes et d'arrangements floraux. Demain de 12 h à 18 h et dimanche de 9 h à 17 h au Days Inn-Métro-Centre, 1005, rue Guy, à Montréal. % (514) 934-0680.

Écrivains publics

Les écrivains publics arrivent en ville pour une deuxième année, à Joliette. Un poème, un début de scénario, une carte de souhaits, une demande de subvention à rédiger ? Le centre-ville sera envahi aujourd'hui par des écrivains afin d'aider les gens à écrire. On veut faire en sorte que les auteurs se retrouvent hors des lieux traditionnels de diffusion de la littérature pour rencontrer le public, dans des commerces et des repères littéraires. Le projet a été mis sur pied par l'écrivain lanaudois Jean-Pierre Girard. % (450) 759-1661, poste 226.

Duo au château

Le Musée du château Ramezay présente dimanche le Duo Similia en concert. Les jumelles Nadia (flûte) et Annie (guitare) Labrie ont parfait leur formation notamment en France, en Autriche, aux États-Unis, en Espagne et au Canada. Au programme : Suite Buenos Aires, Sicilienne, Histoire du tango, Tango en skaï, Fantaisie pastorale hongroise, op. 26. 180, rue Notre-Dame Est, Vieux-Montréal. % (514) 861-3708, www.chateauramezay.qc.ca.

Citrouilles

C'est la grande fête des citrouilles demain, sur le site du Muséobus à Otterburn Park, au pied du mont Saint-Hilaire. Dans l'esprit de l'Halloween, entre 18 h et 21 h, une foule d'activités sont prévues : chasse aux bonbons, visite de la forêt enchantée, concours de décoration de citrouilles... Une activité familiale où magie et découverte sont au menu. 760, chemin des Patriotes. % (450) 464-0201.

Diane Précourt