Shawinigan - L'exposition de l'artiste Cai Guo-Qiang attire les visiteurs

Shawinigan — Les tourniquets tournent rondement à l'Ancienne-Aluminerie-de-Shawinigan, où on a accueilli 3452 visiteurs depuis le début de l'exposition Déroulement, dédiée à l'artiste chinois Cai Guo-Qiang. Il s'agit de près du triple du nombre de visiteurs qui avaient franchi les portes à pareille date l'an dernier.

Les chiffres observés cette année soulagent drôlement les responsables de l'endroit, qui avaient passé un dur été 2005 avec moins de 10 000 visiteurs pour l'ensemble de la saison.

«Ça va extrêmement bien, on est très contents. On ne reviendra jamais au nombre de visiteurs de la première année à l'Ancienne-Aluminerie [avec Le Corps transformé], mais on a retrouvé les chiffres de la deuxième année [avec L'Arche de Noé']», fait valoir le directeur des lieux, Robert Trudel, qui se réjouit par ailleurs des réactions. «On n'a qu'à lire les commentaires dans le cahier à l'entrée, ils sont tous positifs.»

M. Trudel a apprécié l'effort de publicité effectué cette année par rapport à l'été 2005, qui avait été plutôt faible, avait-il déploré. Cette année, le Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa, promoteur de l'exposition, a triplé la somme allouée au budget de la publicité, sur les plans régional et national. Pour l'exposition seulement, la Cité de l'énergie a versé pour sa part 100 000 $.

La pluie a beau en faire damner plus d'un depuis quelque temps, la situation est paradoxale à la Cité de l'énergie. Lorsque le temps est au beau fixe, on se réjouit de l'affluence occasionnée sur le site extérieur, où l'on présente le spectacle Kosmogonia. Or, en cas de pluie, c'est la Cité de l'énergie qui en bénéficie, au détriment toutefois du show extérieur.

Le temps ayant été ce que l'on sait, on a accueilli 16 000 visiteurs à la Cité de l'énergie jusqu'à ce jour, ce qui constitue une hausse de 6 % par rapport à l'an dernier. Kosmogonia, qui est en tout début de saison, n'a pas encore subi les aléas du temps puisque la première représentation de la saison a eu lieu le 8 juillet.

Or cette unique journée a révélé la grande tendance des dernières années, à savoir que les gens attendent désormais à la toute dernière minute pour réserver. Seulement le 8 juillet, observe M. Trudel, on a vendu 300 billets dans le courant de la journée pour la représentation du soir, qui a accueilli au total 900 personnes.

À voir en vidéo