Cameroun: arrêt des poursuites et expulsion de l’écrivain Patrice Nganang

Photo: Georges Seguin CC

Yaoundé — L’écrivain camerounais Patrice Nganang, arrêté le 6 décembre au Cameroun pour des propos menaçants sur les réseaux sociaux à propos de la crise en zone anglophone, a été relaxé et expulsé, a annoncé son avocat mercredi à l’AFP. Le tribunal de première instance de Yaoundé a ordonné la relaxe de M. Nganang. Son procès était prévu le 19 janvier, mais il a été conduit au tribunal mercredi matin, où le procureur a demandé l’abandon des poursuites et sa libération, selon son avocat Me Emmanuel Simh. M. Nganang a été expulsé en début d’après-midi. Il a embarqué sur un vol de la compagnie Ethiopian Airlines vers les États-Unis, via Addis-Abeba. Son passeport camerounais lui a été retiré, mais il dispose toujours de son passeport américain, pays dont il a également la nationalité. L’expulsion s’est faite de manière informelle sans aucune décision de reconduite à la frontière, a affirmé à l’AFP Me Simh. « Tout est allé très vite. Lorsque nous avons demandé des explications [sur l’expulsion, il nous a été dit] que notre client est de nationalité américaine et en situation irrégulière au Cameroun », a-t-il déclaré.