L’offre aux jeunes publics augmentée

Culture Montréal se réjouit de la volonté du gouvernement du Québec d’investir dans l’offre de création destinée aux jeunes publics de 4 à 12 ans.
Photo: MBAM Culture Montréal se réjouit de la volonté du gouvernement du Québec d’investir dans l’offre de création destinée aux jeunes publics de 4 à 12 ans.

L’organisme Culture Montréal a accueilli favorablement l’apport de 10 millions de dollars au budget du ministère de la Culture et des Communications du Québec, annoncé dans le budget Leitão. La directrice de Culture Montréal, Marie-Claude Lépine, se réjouit également de la volonté du gouvernement du Québec d’investir dans l’offre de création destinée aux jeunes publics de 4 à 12 ans.

Des dix millions ajoutés au budget du MCC, cinq devraient être investis dans le budget du Conseil des arts et des lettres du Québec, ce qui n’est pas assez selon le mouvement pour les Arts et les Lettres. De cette somme, un important montant devrait être consacré au développement de la littérature, de la musique ou du théâtre pour jeunes publics.

« On sent que le gouvernement est en mouvance sur la citoyenneté culturelle, a dit Mme Lépine, qui a passé la journée à Québec hier. L’idée est de reconnaître le rôle des arts et de la culture dans le parcours des jeunes, dans leur développement, et pour contrer le décrochage scolaire. »

Deux autres millions de dollars seront consacrés à la consolidation des institutions muséales, dont au moins un million pour le Musée des beaux-arts de Montréal, le premier du Québec en termes d’achalandage, qui s’apprête justement à ouvrir un nouveau pavillon. Pour la présidente de la Société des musées québécois, Katy Tari, c’est « un pas dans la bonne direction », même s’il faudra déterminer comment ces enveloppes seront allouées.

Enfin, le gouvernement compterait investir trois millions de dollars dans la valorisation et la promotion du français, notamment auprès des populations immigrantes. « Il y a une partie qui va être transférée au ministère de l’Immigration », dit Mme Lépine. Pour Mme Lépine, la reconnaissance de la culture comme faisant partie de « saines habitudes de vie, au même titre que l’activité physique », chez les jeunes est le fait saillant de ce budget en matière de culture.

Hier soir, ni les représentants de l’Union des artistes ni ceux de l’Union des écrivains du Québec ne voulaient commenter le budget Leitão avant d’en avoir pris connaissance.