Vue sur la relève fête ses 20 ans

Le spectacle d’ouverture a été confié à Moran cette année.
Photo: François Pesant Le Devoir Le spectacle d’ouverture a été confié à Moran cette année.

Quand on aime on a toujours vingt ans, chantait Ferland. Et le festival Vue sur la relève, qui en est à sa 20e édition cette année, célèbre sans répit l’éternelle jeunesse.

Le festival réunit en effet des créateurs en début de carrière qui y présentent leur premier spectacle, à Montréal, jusqu’au 18 avril. Cette année, la programmation couvre les domaines de la musique, du théâtre, de la chanson, de la danse, du conte et des arts du cirque. Depuis 20 ans, Marie-André Thollon, directrice artistique et fondatrice, a vu y performer les Fred Pellerin et Yann Perreau, en passant par Moran, qui donnera d’ailleurs le spectacle d’ouverture cette année, avec une sélection de chansons de son prochain album.

Le comité de sélection a reçu cette année quelque 200 propositions du Québec et de la francophonie canadienne et internationale. 41 spectacles ont été sélectionnés pour le festival, qui sert également de vitrine pour l’industrie du spectacle.

Parmi les talents qu’elle qualifie de particulièrement prometteurs, Marie-André Thollon cite Clay and Friends et Sara Dufour, en chanson, Mathieu Bérubé ou Geneviève Duong en danse. Les artistes recrutés ne doivent pas avoir plus de 35 ans. Parmi les plus jeunes figurent Charles-David et Maude Lapierre — qui forment le duo musical Soul and Sister — âgés de 17 et 20 ans.

En principe, les spectacles présentés dans le cadre du festival doivent être suffisamment rodés pour partir en tournée. Certains spectacles, et c’est le cas de Soul and Sister, font cependant partie de la catégorie Belles envolées, qui regroupe des spectacles qui ne sont pas tout à fait prêts mais qui demeurent prometteurs.