Sculpture - Le Daudelin du Palais des congrès est restauré

La sculpture publique de Charles Daudelin, à l'angle des rues Saint-Antoine et Saint-Urbain, sera restaurée dans le cadre des travaux de réaménagement du Palais des congrès. Il s'agit d'une des oeuvres les plus visibles parmi le parc de 15 oeuvres d'art public que contient l'édifice.

L'oeuvre du regretté sculpteur Charles Daudelin a été créée en 1983 pour se marier à l'architecture du Palais des congrès et en animer l'extérieur. Éolienne V bouge au gré du vent, portée par sa structure mobile en acier inoxydable.

L'oeuvre n'a jamais été installée complètement, explique Clément Demers, directeur général du Quartier international. Elle sera restaurée au cours de l'hiver pour être réinstallée au printemps. Dès les premières neiges, les travaux sur le site cesseront en raison des difficultés inhérentes à ce nouveau projet. M. Demers précise que 99 % de la phase I des travaux est complétée, rue De Bleury. La phase II, entre De Bleury et Saint-Urbain, est avancée à 80 %. Le côté est, comprenant l'espace Daudelin, reste à refaire.

L'oeuvre sera remise à neuf et «installée selon les volontés premières de l'artiste», affirme M. Demers. En outre, un bassin sera construit et un dispositif sera installé pour créer des bouillons dans l'eau. Ce projet, continue M. Demers, est «orienté sur la qualité du domaine public».

Charles Daudelin, né à Granby en 1920, est un véritable pionnier de la sculpture moderne et de son intégration à l'architecture. Il est décédé en avril 2001.

En plus d'une sculpture pour le Centre national des arts à Ottawa (1969), ses oeuvres publiques sont visibles à l'Ensemble architectural «G» à Québec et au palais de justice de Montréal (1973). Un cube échancré, L'Allegropole, est à mille lieues de l'oeuvre du Palais des congrès.

Parallèlement à sa réflexion sur le cube, Daudelin s'est intéressé à des formes sculpturales beaucoup plus aériennes, qu'il aimait voir interagir avec les éléments naturels par leur mobilité. C'est ce principe qui opère dans Éolienne V, qui aura une nouvelle vie. Le Musée des maîtres et artisans du Québec, dans l'arrondissement de Saint-Laurent, accueille actuellement une rétrospective des oeuvres de Daudelin.