La Maison du Web est officiellement ouverte

Le directeur du campus Notman, Noah Redler, lors de la visite guidée mardi à Montréal.
Photo: Annik MH de Carufel - Le Devoir Le directeur du campus Notman, Noah Redler, lors de la visite guidée mardi à Montréal.

Le campus Notman est officiellement inauguré. Cette nouvelle Maison du Web, qui abrite la communauté des start-ups montréalaises à l’instigation de la Fondation OSMO, est installée dans l’ancienne maison Notman, à l’angle des rues Sherbrooke et Clark. Celle-ci et l’ex-hôpital Sainte-Margaret à l’arrière ont été rénovés et agrandis d’un café avec toit vert grâce aux investissements de 6,5 millions de dollars de divers partenaires, dont Vidéotron, Hydro-Québec, la Banque de développement du Canada et les différents palliers de gouvernement.

 

Le campus Notman se veut un milieu de créativité et d’innovation, un petit Silicon Valley du Québec. Les investisseurs en capital de risque, des entrepreneurs établis comme Microsoft Canada (également partenaire) y croisent les jeunes créatifs qui ont une idée techno à développer. L’ancienne maison du photographe canadien William Notman sert aux premiers et l’annexe arrière offre 23 bureaux privés, des espaces partagés de travail et de réseautage aux jeunes entrepreneurs en nouvelles technologies. Les baux sont abordables (de 650 $/mois pour 50 pi2 à 1150 $/mois pour 190 pi2) et de courte durée (de trois à six mois) pour favoriser l’évolution et la concrétisation rapides des idées.

 

Un exemple ? Dashbook, actuel locataire, a développé une application qui permet de personnaliser sa vision d’Internet. « Ce sont des entreprises qui ont été ici pour un petit moment mais qui ont pris de la valeur parce que la maison fait leur promotion auprès des entrepreneurs, explique le directeur du campus, Noah Redler. Elles viennent parce qu’elles veulent être entourées par des gens qui peuvent les appuyer d’une façon plus organique. »

 

La maison a déjà montré son pouvoir d’attraction puisqu’elle fonctionne en mode bêta depuis 2011. Elle a ainsi accueilli 550 événements, 70 hackatons et autant de start-ups. Quelque 300 nouveaux projets y ont démarré. La valeur globale actuelle d’une trentaine de compagnies passées par la maison s’élève à 80 millions de dollars. Ce qui permet à John Stoke, associé de la firme de capital de risque de Real Venture, qui est derrière la fondation OSMO, d’être optimiste. « Le défi est de transformer 1,5 million de fonds reçus en 1,5 milliard de retombées économiques. On se donne 10 ans. »

 

Les travaux d’aménagement ne sont pas tout à fait finis. Le café Notman devrait ouvrir ses portes d’ici la fin du mois.

La Maison William-Notman en cinq dates

1844: L’architecte John Wells conçoit les plans de la maison pour le Juge en chef de la Cour Supérieure William Collis Meredith. 

1876: Le photographe William Notman, qui mit sur pied la plus grande entreprise de photographie en Amérique du Nord, y vit jusqu'à sa mort en 1891. 

1893 (ou 1894): Georges Drummond, directeur de la raffinerie de sucre Redpath et propriétaire de la maison, en fait don à la communauté anglicane des sœurs de St Margaret. Pendant leur occupation du site jusqu'en 1991, elles font construire un hôpital à l'arrière de la maison. 

1979: La Maison Notman est classée monument historique. 

1991-2011: Divers locataires se succèdent pour laisser finalement la place à la Fondation Osmo. 
Le Devoir