Simon Brault dirigera le Conseil des arts du Canada

Le directeur de l’École nationale de théâtre et président de Culture Montréal laissera ses deux postes en juin pour embrasser celui de directeur et chef de la direction du Conseil des arts du Canada.
Photo: Pedro Ruiz - Le Devoir Le directeur de l’École nationale de théâtre et président de Culture Montréal laissera ses deux postes en juin pour embrasser celui de directeur et chef de la direction du Conseil des arts du Canada.

Simon Brault prend la barre du Conseil des arts du Canada (CAC). Le directeur de l’École nationale de théâtre (ENT) et président de Culture Montréal (CM) laissera ses deux postes en juin pour embrasser celui de directeur et chef de la direction de l’organisme subventionnaire canadien, dont il était encore tout récemment le vice-président.

 

« Depuis que je suis tout jeune, je suis convaincu que les idées importantes — sur les arts et la culture — doivent être portées par des mouvements et même des organisations, et non pas uniquement par des individus », a-t-il confié au Devoir par courriel. Il signale aussi que le CAC n’a pas eu de dirigeant francophone depuis 17 ans.

 

Leader du monde culturel, Simon Brault quitte l’ENT après y avoir oeuvré plus de 32 ans, dont 17 années à la direction générale, l’âme un peu en peine, mais la conscience tranquille. « L’École n’a jamais été en aussi bonne position que maintenant pour attirer un leader visionnaire, intègre et influent », écrit-il. Le président du conseil d’administration de l’ENT, Bernard Amyot, prendra le relais jusqu’à la sélection de la nouvelle direction générale, au terme d’un concours national qui sera lancé dans les prochains jours.

 

M. Brault est également le fondateur des Journées de la culture et est membre fondateur de l’organisme Culture Montréal, dont il est le président élu depuis 2002. À ce dernier titre, il a notamment joué un rôle clé au Rendez-vous novembre 2007 – Montréal métropole culturelle, dans sa préparation et son suivi.

 

« La vision et l’enthousiasme de Simon Brault ont permis à Culture Montréal de vivre des années exceptionnellement intenses pendant lesquelles l’ambition de placer les arts et la culture au coeur du développement de la ville s’est déployée et déclinée d’une façon constante, marquante et remarquée », a affirmé par communiqué Anne-Marie Jean, directrice générale de CM. Un nouveau président sera élu lors de la prochaine assemblée générale annuelle de l’organisme.

 

En entrevue au Devoir la semaine dernière avec Nathalie Bondil, qui prend son relais à la vice-présidence du CAC, il affirmait que la hausse du budget de l’organisme serait un des dossiers importants des prochaines années. Simon Brault a aussi semé au sein de l’institution sa vision de l’engagement des publics dans les arts, de la pertinence de ceux-ci dans la société et de la participation culturelle de ceux-là. Ces notions développées dans son essai Le facteur C articulent le dernier plan stratégique du CAC (2012-2016). Il entrera en fonction le 26 juin, pour un mandat exceptionnel de cinq ans.