Elektra et Mutek s’unissent pour créer EM15

Afin de marquer le coup de leurs 15es anniversaires respectifs, les festivals Elektra et Mutek ont décidé de s’associer le temps d’une édition commune toute spéciale.

 

Baptisée EM15, cette édition commémorative verra donc les deux manifestations synchroniser leurs dates, soit du 27 mai au 1er juin.

 

Pour l’occasion, Elektra et Mutek ont conclu une entente avec le Musée d’art contemporain de Montréal, dont les locaux serviront de quartier général à EM15. Il s’agit d’un partenariat inédit par lequel on cherche à mettre en relief « un engagement commun pour soutenir l’innovation dans le domaine des arts numériques et permettre de présenter des artistes réputés et des performances audacieuses, en marge des tendances ».

 

Distincts, les deux événements n’en partagent pas moins de nombreuses affinités. Elektra se donne pour mandat de servir de vitrine aux oeuvres issues des nouvelles technologies, y compris la musique électronique, tandis que Mutek, un organisme sans but lucratif, se consacre au développement et à la diffusion du travail des créateurs émergents des arts numériques en son, en musique et en arts visuels.

 

Le rapprochement a beau être nouveau, Elektra et Mutek possèdent des antécédents de convergence. En effet, en 2010, les deux organismes ont remporté, ex aequo, le Grand Prix du Conseil des arts de Montréal dans la catégorie des Arts numériques. D’où l’idée qu’EM15 constitue une association qui coule de source. En outre, Elektra et Mutek collaboreront également à la première édition du Printemps numérique, qui aura lieu du 21 mars au 21 juin dans la métropole.