Le Club Vidéo Beaubien ferme ses portes

Photo: Google Maps

Le Club Vidéo Beaubien ferme ses portes, a annoncé par voie de communiqué le propriétaire et fondateur de l’établissement, Gilles Deguire. Après 27 ans d’existence, ce club vidéo de répertoire, fleuron du quartier Rosemont-Petite Patrie à Montréal, n’a pas renouvelé son bail

«Depuis ses débuts en 1986, le Club Vidéo Beaubien a connu plusieurs changements, d’abord les formats Beta, VHS, vidéo disque, DVD et Blu-ray. Du club de quartier, nous avons développé une spécialité cinéma répertoire hors du commun afin de satisfaire une clientèle à la grandeur de la ville et plus, se souvient Gilles Deguire. […] Ma plus grande joie comme propriétaire était d’entendre cette phrase magique : “J’ai vraiment apprécié le film que tu m’as suggéré hier !” Et la discussion reprenait entre le client et notre personnel.»

«Notre industrie a continué d’évoluer et la formule “club vidéo” est appelée à être remplacée», poursuit-il. Durement éprouvée par une profonde mutation des plateformes de diffusion du cinéma depuis quelques années, l’industrie du club vidéo vit une longue saignée dont cette récente fermeture ne constitue que le plus récent exemple. En 2010, la multinationale américaine Blockbuster est tombée au combat et, plus près de nous, en 2012, le Superclub Vidéotron a fermé plusieurs de ses succursales afin de privilégier sa plateforme de vidéo sur demande Illico. Fin mai 2013, c’était au tour du club Le Septième à Montréal de mettre la clé sous la porte. Avec la fermeture du Vidéo Beaubien, l’offre cinéphile dans la métropole ne s’en trouve que plus réduite.

La Bibliothèque nationale et les départements de cinéma de l’UQAM et de l’Université de Montréal ont récupéré certains films, mais l’essentiel de l’imposante sélection de DVD et Blu-ray amassés par le Vidéo Beaubien est offerte à sa clientèle à moindre coût dès à présent.
4 commentaires
  • Frédéric Jeanbart - Abonné 18 juillet 2013 16 h 50

    Sans oublier...

    Sans oublier La Boîte Noire de l'avenue Laurier à Outremont, qui offrait des titres difficiles à trouver partout ailleurs et du cinéma d'auteur. Par exemple, c'es le seul endroit où l'on pouvait louer l'excellente comédie "Down by law" avec Tom Waits et Roberto Benigni. Quel dommage...

  • Frédéric La Brie - Inscrit 18 juillet 2013 17 h 56

    La boite noire

    Elle toujours la sur mont-royal non?

  • Bernard Gervais - Inscrit 18 juillet 2013 20 h 51

    Pourquoi

    Dommage mais quand même un peu prévisible, notamment depuis la création de plusieurs sites web permettant de visionner bien des films. De plus, il y a la concurrence faite par les bibliothèques publiques où les abonnés peuvent et ce, souvent gratuitement, louer aussi des DVD de nombreux films, séries télé, productions d'opéras et autres documents visuels.

  • Benoit Duguay - Inscrit 19 juillet 2013 17 h 41

    SuperClub Vidéotron Répertoire une belle découverte!!!

    Vidéo Beaubien m'a toujours apporté le plus beau du répertoire dans mes années universitaires. Par-contre, l'année dernière j'ai découvert un vidéo qui offre du répertoire de qualité avec des collections impressionnantes de films répertoriés par réalisateurs, par genre etc. Je vous avoue que la fermeture du vidéo Beaubien me fait de la peine mais Le superclub sur Jean-Talon pas loin de l'hôpital est d'une expérience sublime... ...et j'ai loué Down by law! ;P