Montréal, Far West de l’archéologie?

Griffintown, dont le sous-sol est riche d’histoire, connaît un important boom immobilier.
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Griffintown, dont le sous-sol est riche d’histoire, connaît un important boom immobilier.

Péril en l’histoire du sous-sol montréalais. Il n’y a plus d’archéologue à la division montréalaise du ministère de la Culture et des Communications (MCCQ). Et le milieu, qui s’affaire à boucler ses interventions avant l’hiver, s’en inquiète.

« Le poste d’archéologue à la direction de Montréal est un poste essentiel à la protection du patrimoine, qui existe depuis 1985, explique au Devoir l’archéologue François Veronneau de la firme SACL, qui réalise des études de potentiel et des inventaires depuis plus de 20 ans. C’est un peu le chien de garde de l’archéologie sur les terrains privés à Montréal. Si des excavations se font sans permis, on n’a pas de contrôle. »


Ce poste n’a pas été pourvu depuis le départ à la retraite de sa dernière titulaire, Anne-Marie Balac, en juin. Une décision administrative qui pourrait faire mal au patrimoine archéologique de Montréal, dont le boom immobilier et les chantiers routiers - donc les travaux d’excavation - connaissent peu de répit.


« L’archéologie d’une ville ne doit pas se faire à la remorque de son développement, mais à l’aide de celui-ci », a rappelé M. Veronneau, qui a dénoncé la situation au ministère dans une lettre.


Fièvre immobilière


La fièvre immobilière s’est notamment emparée de Griffintown, dont le sous-sol est particulièrement riche d’histoire. « Il y a plein de sites archéologiques où il devrait y avoir des interventions, soit des inventaires, soit des fouilles, parce qu’il y a eu des études de potentiel et des recommandations faites en ce sens. »


À titre d’exemple, il cite un projet de développement de condominiums en bordure du canal de Lachine, du côté de Pointe-Saint-Charles, où le potentiel archéologique a été évalué. L’aménagement est en suspens pour l’instant, dit-il, « mais si ça venait à se faire, c’est au ministère à obliger le promoteur à faire les recherches archéologiques requises. »


Depuis les années 1990, Montréal a rapatrié les pouvoirs en matière d’archéologie dans les espaces publics. Québec s’occupe du domaine privé. Ces derniers mois, c’est un archéologue de la division régionale de la Montérégie du MCCQ qui assure le suivi des dossiers de Montréal - un jour par semaine. « C’est une situation qui nous inquiète », corrobore l’archéologue Marc Côté, président de l’Association des archéologues du Québec, qui a aussi envoyé une lettre à cet effet à la sous-ministre de la Culture, Rachel Laperrière.


Selon lui, les archéologues du ministère, happés par les tâches administratives de la nouvelle Loi sur le patrimoine, restent loin du terrain.


« Montréal, ça couvre aussi les trois L [Laval, Longueuil, Laurentides], poursuit-il. Mme Balac agissait comme personne-ressource pour les autres directions territoriales. Alors, il y a un grand vide. C’est un peu le Far West en archéologie. Ça prend quelqu’un qui a le respect des promoteurs, des gens de la Ville et des intervenants du patrimoine. »


Après le démantèlement de l’équipe archéologique du Centre de services de Parcs Canada à Québec au printemps dernier, assiste-t-on à la désaffection généralisée envers l’archéologie ? M. Veronneau le craint. M. Côté tient à distinguer Ottawa et Québec.


La porte-parole du MCCQ, Annie LeGruiec, indique d’ailleurs au Devoir que « des démarches sont en cours » pour rétablir la situation « dans les plus brefs délais ».

2 commentaires
  • Claude Jean - Inscrit 8 novembre 2012 04 h 43

    Citation sur l'archéologie

    Le premier moteur de la recherche archéologique sous toutes ses formes est l'émerveillement; le désir d'une connaissance historique exacte ne vient qu'après.

    Répertoire sur l'Archéologie
    Citations de Michel Butor

    Je me souviens?

  • Claude Jean - Inscrit 8 novembre 2012 06 h 58

    Le réseau virtuel de l'archéologie au Québec

    Ce site vous permettra de connaître les actualités de l'archéologie au Québec et les lieux où se font la recherche et la diffusion de l'archéologie. Tout commentaire ou information que vous voudrez bien communiquer au Réseau Archéo-Québec sera le bienvenu. Bon parcours et revenez souvent !

    http://www.mcc.gouv.qc.ca/reseau-archeo/

    L'archéologie gardien de notre patrimoine!