Québec - Le célèbre cabaretier Gérard Thibault s'éteint à 86 ans

Québec - Le plus célèbre des cabaretiers québécois, Gérard Thibault, est décédé mercredi matin, à Québec, des suites d'une longue maladie.

Âgé de 86 ans, cet ancien professeur de français, membre de l'Académie des grands Québécois dans le domaine des affaires culturelles (1993) et chevalier de l'Ordre national du Québec (1996), a marqué la scène artistique de Québec pendant des décennies en accueillant, dans le cabaret qui portait son nom, les grands interprètes de la chanson française comme Édith Piaf ou Charles Trenet, ou encore des gens d'ici qui, plus tard, allaient briller au firmament des étoiles, les Gilles Vigneault, Félix Leclerc et autres. Daniel Lavoie a été le dernier artiste à chanter à son cabaret avant son incendie en février 1978.

Encore bouleversé, son fils, Gérard Junior, confiait à un quotidien de Québec, mercredi soir, que la famille n'avait pas déterminé toutes les modalités des funérailles.

«Je ne pense pas qu'il y ait une exposition de son corps. Mais on s'attend bien à ce que les gens viennent lui dire merci, quelques heures avant les funérailles, qui auront lieu probablement au début de la semaine prochaine, à l'église Saint-Yves. Il ne voulait pas d'acharnement thérapeutique. Il a subi quelques complications à la suite d'un accident cérébrovasculaire.»

M. Thibault, né le 21 avril 1917 à Armagh, dans le comté de Bellechasse, était marié à Gemma Pelchat, aujourd'hui âgée de 82 ans. Outre son fils, il laisse aussi dans le deuil ses trois filles, Andrée, France et Hélène, de même que cinq petits-enfants et une arrière-petite-fille.

Même s'il a été l'un des membres-fondateurs du Carnaval de Québec, du Festival d'été de Québec et de la Société Parc-Auto, c'est surtout son engagement dans le milieu culturel qui a marqué la vie de M. Thibault.

«C'est un peu grâce aux Thibault si la première sinueuse route artistique est devenue l'autoroute d'aujourd'hui», a déjà raconté Félix Leclerc. «Gérard Thibault fait partie de ceux qui ont su conserver à la ville de Québec son titre enviable de première ville francophone de l'Amérique du Nord», avait déjà fait remarquer l'animateur Jacques Boulanger.

«Québec, c'était sa ville, disait son fils, mercredi soir. Il voulait présenter ici des spectacles bien différents de ceux de Montréal.»

Tout cela a commencé en 1938, quand il a fait l'achat du petit Café Saint-Nicolas, comprenant trois tables et un comptoir de service, d'une capacité totale de 18 personnes. Une légère transformation et le restaurant porte le nom de Café Chez Gérard.

Pendant la guerre 1939-45, il procède à des agrandissements successifs du restaurant pour satisfaire la demande pressante des autorités gouvernementales afin de servir une nouvelle clientèle du temps de guerre: les employés des usines de l'arsenal, des chantiers maritimes, les officiers et militaires en route pour l'Europe.

La façade du restaurant est alors rue Saint-Paul, et la capacité est de 275 personnes. M. Thibault fait ensuite l'acquisition de trois nouveaux restaurants portant les noms de Chez Paul, Chez Émile et Le Buffet rouge, et les transforme. Les établissements, situés entre les rues de la Couronne et le square Parent, permettent d'accueillir quelque 800 personnes, et plus de 10 000 repas sont servis chaque semaine.

En 1951, il procède à l'achat du restaurant À la porte Saint-Jean, rapidement reconnu pour sa cuisine française, sa clientèle de choix et ses spectacles de grande classe.

Récipiendaire, en 1962, de la médaille de la Ville de Paris, en reconnaissance de son apport au rayonnement de la culture française au Canada, il fonde, l'année suivante, l'entreprise Scopitone Canada, l'ancêtre des films vidéo, qui produira 23 films avec des artistes québécois.