Un 14e Metropolis bleu, plus intime

William St-Hilaire, présidente-directrice générale et artistique, a dévoilé le menu du 14e Metropolis bleu, hier à Montréal.
Photo: Pedro Ruiz - Le Devoir William St-Hilaire, présidente-directrice générale et artistique, a dévoilé le menu du 14e Metropolis bleu, hier à Montréal.

Le Festival littéraire Metropolis bleu, qui aime à jouer sur plusieurs langues en invitant des auteurs de tous horizons, déménage sa 14e mouture au plus intime hôtel Opus. À l'honneur, du 18 au 23 avril, parmi les 200 auteurs de passage: les écrivains cubains et le polar.

Le soleil de Cuba se répandra à pleines pages et à pleins mots: l'événement Viva Cuba! rameute la poète Wendy Guerra — dont seule la fiction a été traduite en français (Poser nue à La Havane, Stock), — le romancier Eduardo Manet (Quatre villes profanes et un paradis, des Busclats) et l'auteur de romans policiers Leonardo Padura Fuentes (Passé parfait, Métailié). On pourra les entendre, en espagnol, en rencontres d'auteur, ou discuter ensemble de la réalité des écrivains cubains.

Les auteurs de polars canadiens seront particulièrement à l'honneur dans le volet roman noir. Trevor Ferguson, alias John Farrow quand il écrit crime (River City, HarperCollins), Jean-Jacques Pelletier (la série Les gestionnaires de l'Apocalypse, Alire), la mère de l'inspectrice Maud Graham, Chrystine Brouillet (La courte échelle), Louise Penny et sa série Armand Gamache (Flammarion), ainsi que les nouveaux venus Alain Chaperon (Tordu, Michel Brûlé), Florence Meney (Répliques mortelles, Michel Brûlé) et Owen Laukkanen (The Professionals, Putnam) en seront.

La grande romancière américaine Joyce Carol Oates se joindra aussi à ce volet polar (J'ai réussi à rester en vie, Philippe Rey). Elle sera au festival pour recevoir le Grand Prix international Metropolis bleu doté de 10 000 $, et se livrera également en rencontre d'auteur.

Le prix littéraire arabe Al Majibi Ibn Dhaher sera cette année remis à l'Égyptienne Ahdaf Soueif (Cairo: My City, Our Revolution, Bloomsbury). Le prix Strega Metropolis bleu sera remis à Edoardo Nesi pour Storia della mia gente (Bompiani).

Des ateliers d'écriture et des cours de maître seront donnés aussi aux aspirants écrivains et traducteurs, en anglais, en français et en espagnol.

Le Festival des enfants propose de son côté des animations et une dizaine de spectacles aux jeunes de moins de 12 ans. On pourra y voir Gilles Tibo, Sylvain Rivard, Myriame El Yamani, les illustrateurs Philippe Beha, Benoît Laverdière et Yayo, entre autres.

À voir en vidéo