Obsèques de Margaret Thatcher - Les valeurs de la Dame de fer pourraient la rattraper

L'hommage ultime par... la privatisation. En marge de la sortie aujourd'hui en Grande-Bretagne du film The Iron Lady, la biographie de l'ancienne première ministre britannique Margaret Thatcher incarnée par Meryl Streep, un sujet de Sa Majesté, Scott Morgan, a décidé de lancer une pétition en ligne pour réclamer rien de moins que la privatisation des obsèques officielles auxquels l'ancienne politicienne, toujours vivante, pourrait avoir droit dans le futur.

Selon lui, le geste, tout en étant en harmonie avec le personnage, viendrait par la forme souligner l'héritage de Mme Thatcher, chantre de la déréglementation et de la privatisation des actifs de l'état. Pour le quotidien The Guardian, il s'agit d'une «idée brillante».

Sur le site des pétitions en ligne du gouvernement britannique, Scott Morgan n'y va pas par quatre chemins: «Afin de rester fidèle à l'héritage de cette grande dame, les obsèques nationales de Margaret Thatcher devraient être financées et organisées par le secteur privé, afin d'offrir le meilleur service possible aux usagers et autres parties concernées. Les signataires pensent que l'héritage de notre ancienne première ministre ne mérite pas moins, et qu'il s'agirait d'une occasion idéale pour réduire les dépenses de l'État et démontrer une nouvelle fois les mérites du libéralisme économique professé par la baronne Thatcher».

À 25 % de l'objectif

À ce jour, près de 25000 personnes ont inscrit leur nom et apposé leur signature au bas de cette feuille numérique. Comme le prescrit la loi anglaise sur les consultations publiques, au-delà de 100 000 signatures le sujet de cette privatisation devrait alors faire l'objet d'un débat à la Chambre des communes. La pétition a été lancée après que le Daily Mail ait dévoilé en décembre dernier le scénario des funérailles de Mme Thatcher, aujourd'hui âgées de 86 ans, qui devraient avoir lieu à la cathédrale Saint-Paul et à Westminster. Aucun survol militaire par la Royal Air Force n'est toutefois au programme. Le coût de ces cérémonies n'a pas été précisé.

Pour le chroniqueur politique Sunny Hundal, qui sévit dans les pages du quotidien The Guardian, il s'agit là d'une «idée brillante» et sûrement «celle que Mme Thatcher elle-même pourrait approuver. Cela en fait même un hommage parfait à son héritage idéologique».

À la tête de la Grande Bretagne de 1979 à 1990, la conservatrice Margaret Thatcher, surnommée la Dame de fer, a marqué durablement son pays avec ses réformes controversés visant à réduire la taille de l'état et à remettre dans les mains du secteur privé plusieurs grandes institutions étatiques, dont la compagnie aérienne nationale British Airways et la compagnie de téléphone British Telecom. Sa révolution conservatrice en a fait un personnage autant admiré que détesté par ses contemporains.

La sortie du film

L'idée avancée par Scott Morgan intervient alors que la Dame de fer est ramené sous les feux de la rampe par la sortie cette semaine du film The Iron Lady (La Dame de fer) de Phyllida Lloyd qui retrace les années de pouvoir de Mme Thatcher sous les traits de Meryl Streep. Le film britannique, financé en grande partie par des fonds privés, mais qui a également reçu l'aide fiscale du gouvernement de David Cameron, sort la semaine prochaine au Québec.
1 commentaire
  • Louise Lefebvre - Inscrite 6 janvier 2012 16 h 57

    Bonne idée!

    On sème ce qu'on récolte...! et ce n'est pas au petit peuple à payer pour les extravagances de gens de pouvoir...!