En bref - Anglomania is alive and well

Les Français persistent et signent dans l'anglomanie galopante. Le 30 avril dernier, une communauté d'écrivains et d'artistes français s'est en effet regroupée sur la «première plateforme communautaire francophone» qui s'intitule welovewords.

Or, contrairement à ce que laisse entendre son titre, ce site est bien un réseau social francophone. Les écrivains, poètes, paroliers, scénaristes peuvent y créer leur profil et publier leurs textes. Ils peuvent également obtenir une protection de leurs droits d'auteur pour ceux-ci.