Décès de l'animateur Jacques Fauteux

Homme discret, racé, véritable «noble», amoureux de la langue française, entré à la télévision de Radio-Canada en 1956 quatre ans après sa création, Jacques Fauteux est décédé mardi à Montréal à l'âge de 76 ans, des suites d'un cancer.

Très connu pour avoir été le coanimateur du talk-show Appelez-moi Lise, de Lise Payette, de 1972 à 1975, Jacques Fauteux a aussi été journaliste pour différentes éditions de l'émission Caméra dans les années 1950 et 1960, et faisait partie de la prestigieuse équipe des «annonceurs» de Radio-Canada, qui étaient de toutes les émissions et faisaient le lien entre elles. Il avait également animé le jeu télévisé Tous pour un de 1964 à 1968.

En entrevue hier matin à C'est bien meilleur le matin, Jean Bissonnette, qui fut le réalisateur d'Appelez-moi Lise, rappelait que Jacques Fauteux était un «noble», qui avait un sens de l'humour très british... et était le commentateur des visites royales.

Ce qualificatif de «noble» est également utilisé par Lise Payette dans un texte publié ce matin dans Le Devoir en page A 7. Très éprouvée par la mort de son ami, Lise Payette explique que Jacques Fauteux, se sachant condamné, a voulu mourir dans la dignité, loin du cirque médiatique.

L'émission Appelez-moi Lise avait connu une immense popularité dans les années 1970, et Jacques Fauteux était le complice de l'animatrice, plaçant à l'occasion son grain de sel dans les entrevues. Dans son texte pour Le Devoir, Mme Payette témoigne également de l'attachement de Jacques Fauteux à la langue française et de ses projets pour la défendre.