L'orchestre d'hommes-orchestres au Festival Voix d'Amérique - Autour de Tom Waits

Bruno Bouchard, Simon Drouin, Simon Elmaleh et Jasmin Cloutier jouent à Tom Waits, en imitant le grain de sa voix ou en jouant, comme lui, à créer des instruments. Photo: Sébastien Hudon
Photo: Bruno Bouchard, Simon Drouin, Simon Elmaleh et Jasmin Cloutier jouent à Tom Waits, en imitant le grain de sa voix ou en jouant, comme lui, à créer des instruments. Photo: Sébastien Hudon

Ils disent faire de la musique qui se voit: une sorte de croisement entre le spectacle musical, le théâtre et la performance.

À entendre Bruno Bouchard, de l'orchestre d'hommes orchestres, qui fera le 5 à 7 du festival Voix d'Amérique ce soir, et qui sera aussi de la programmation de cabaret Dada, ce sont les instruments, pour la plupart inventés, qui sont le clou de ce spectacle. On y offre un répertoire des chansons de Tom Waits, mais aussi une intervention de la poète invitée Laurence Brunelle-Côté.

L'orchestre d'hommes-orchestres, au départ, c'était le projet d'un seul homme, Bruno Bouchard, qui y trimballait son tambour sur le dos, avec ses cymbales, son gazou, sa guitare et son chant. Au fil des années, d'autres hommes créateurs ont gravité autour de lui et, depuis quatre ans, ce sont quatre compères, Bruno Bouchard, Simon Drouin, Simon Elmaleh et Jasmin Cloutier, qui se livrent à cette performance. Sur scène, ils joueront entre autres de la poire à jus, des cuillères de bois, des stylos, de la corde, des spaghettis, des cuves, des planches, des petites caisse de métal et des jouets pour enfants.

«L'homme-orchestre, explique Bouchard, est quelqu'un qui n'a pas de talent particulier mais qui fait de tout en même temps. En fait, c'est ça, son talent.»

Cet ensemble, donc, a entre autres pour activité de «jouer à Tom Waits». En imitant le grain de sa voix en une sorte de gymnastique vocale, ou en jouant, comme lui, à créer différents instruments. «Il a lui-même inventé plus de trois cent instruments», explique Bruno Bouchard, en ajoutant qu'encore récemment, le chanteur faisait de la musique avec des anneaux de métal et des capteurs optiques.

L'oeuvre de Tom Waits est donc progressivement devenue un terrain de jeu pour l'orchestre, qui se garde bien de mettre en scène le personnage du chanteur. «C'est vraiment une interprétation, un peu de la même façon qu'on aborde un texte pour le mettre en scène», ajoute Bruno Bouchard.

Les quatre hommes ont par ailleurs d'autres projets dans leur manche. Au cabaret Dada, plus tard dans la soirée, ils présenteront certaines de leurs créations. Et cet été, au Festival juste pour rire, ils devraient faire une démonstration de leur musique pour camion, où l'on trouve du klaxon, mais aussi de l'aileron en forme de scie, et une antenne thérémine, l'un des plus anciens instruments de musique. Ils ont aussi un projet de spectacle autour de la musique de Kurt Weill.

***

L'Orchestre d'hommes- orchestres

Ce soir à la Casa del Popolo, de 17 à 19 heures.