Décès d'Éval Manigat, figure des musiques du monde

Éval Manigat, grand frère des musiciens world du Québec, est décédé hier à l'âge de soixante-neuf ans, à Saint-Marc, des suites d'un accident cardiovasculaire. En avril dernier, Musique Multi-Montréal lui avait remis le prix Boubacar-Diabaté. Éval Manigat savait tout de la musique du Sud et semblait savoir tout métisser avec celle du Nord. Pour cela, on le considérait comme le grand frère des musiciens world du Québec.

Après un demi-siècle de vie musicale, il avait choisi de retourner en Haïti pour fonder une école de musique à Saint-Marc, où il avait commencé son parcours musical. Il avait connu l'orchestre de Weber Sicot, le concurrent de l'inventeur du konpa Nemours Jean-Baptiste, en passant par le célèbre orchestre Tropicana et la vie nomade dans les îles. Homme de vision et d'ouverture, brillant compositeur, multi-instrumentiste, il allait par la suite fonder Vaccine, un premier groupe de konpa local. Il intègre dès 1983 une section de cuivre et des éléments de jazz au konpa dans Buzz, puis ajoute des couleurs de funk et de jazz à une musique latine métisse avec les Young Latins, et rassemble toutes les épices dans Tchaka, avant de revenir au jazz world latinisé de Many Ways.

Dimanche, de 16h à 22h, on lui rendra hommage chez Memoria, au 4231 du boulevard Saint-Laurent.

***

Collaborateur du Devoir