De l'Empire au Whippet

Boîte de chocolats Jouets, vers 1965.
Photo: Boîte de chocolats Jouets, vers 1965.

Pour de nombreux Québécois, les Whippet, les biscuits Village et autres produits Viau rappellent d'heureux souvenirs d'enfance. Et pour les résidants du quartier Hochelaga-Maisonneuve, ceux de Viauville en particulier, ces denrées sont le symbole d'une époque révolue alors que la biscuiterie de la rue Ontario connaissait ses heures de gloire et que les sauceuses s'affairaient toute la journée à tremper des biscuits dans le chocolat, pendant que d'autres employés préparaient la guimauve ou la crème à l'érable. Aujourd'hui, l'ancienne usine a été transformée en immeuble de condos mais, jusqu'au 23 mars, la biscuiterie Viau renaît le temps d'une exposition à l'Écomusée du fier monde.

Sur les murs de l'Écomusée, les affiches colorées des années 1960 annonçant les sucreries de la biscuiterie Viau, les vieilles boîtes de biscuits et les photographies noir et blanc se succèdent et suffisent à nous mettre en appétit.

Derrière les vitrines, des biscuits et des bonbons ayant mis l'eau à la bouche de plusieurs générations de Québécois remémorent leur enfance, une époque où un biscuit Whippet accompagné d'un grand verre de lait était ce qui se rapprochait le plus du bonheur. Sur les murs, des témoignages d'anciens employés de la biscuiterie et d'amateurs de produits Viau rappellent qu'ils étaient nombreux à partager ce plaisir.



Une famille et un quartier

La biscuiterie Viau, c'est aussi un symbole historique d'envergure dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve où, pendant près de 140 ans, les employés se sont succédé, d'abord sur la rue Notre-Dame, puis sur la rue Ontario. Achetée par la société Les Aliments Dare en 2001 et fermée en 2004, l'usine Viau a récemment été transformée en immeuble de condos dans lesquels flotte certainement encore une odeur de chocolat...

Grâce aux divers documents d'archives que présente cette exposition, dont certains ont été fournis par d'anciens employés, on retrace l'histoire de l'usine fondée en 1867 par Charles-Théodore Viau.

Ce dernier était un personnage influent, si bien qu'on nommera plus tard une rue en son honneur, puis une station de métro. Le quartier où était situé l'usine est même encore connu sous le nom de Viauville!

Après la mort de Charles-Théodore Viau, l'usine sera d'abord léguée à son beau-frère, puis à son fils Théophile et enfin à son petit-fils Roger, qui se chargeront de perpétuer la tradition familiale.

Les boîtes et moules à sucreries qui remplissent maintenant l'Écomusée ont pour la plupart été donnés par Dare. Ils racontent aux visiteurs toutes sortes d'histoires sur les bonbons et les biscuits Viau.

On apprend ainsi que le fameux Whippet, par exemple, se serait d'abord appelé Empire et aurait été inventé en 1900 par Théophile Viau. Il était alors fabriqué à partir d'un biscuit à la vanille.

Les photographies noir et blanc qui occupent les vitrines ont quant à elles été prises en 1969 par le photographe Pierre Gaudard et témoignent des conditions de travail de l'époque et de l'imposante production de la biscuiterie.

Quant aux affiches publicitaires de style Pop Art, elles sont le symbole d'un pan coloré de l'histoire de la publicité.

L'Écomusée du fier monde, situé dans le quartier Centre-Sud de Montréal, présente des expositions consacrées à l'histoire industrielle et ouvrière québécoise. L'édifice, qui accueillait autrefois le bain public Généreux, est un exemple de l'architecture des années 1920 et témoigne aussi de l'époque où bien des logements de ce quartier populaire n'étaient dotés ni d'un bain ni d'une douche.

***

Viau: des biscuits, une histoire

Écomusée du fier monde

Jusqu'au 23 mars, 514 528-8444 www.ecomusee.qc.ca