Décès du poète et romancier Noël Audet

Boucherville — L'écrivain Noël Audet s'est éteint jeudi dernier à son domicile de Boucherville, sur la rive sud de Montréal. Il avait 67 ans.

Né à Maria, dans la Baie des Chaleurs, le 23 décembre 1938, Noël Audet était l'auteur du roman L'Ombre de l'épervier, porté au petit écran à la télévision de Radio-Canada à la fin des années 1990. Plus de 100 000 exemplaires de ce roman paru en 1988 ont été vendus.

Son neuvième et dernier roman, Le Roi des planeurs, a été publié l'automne dernier chez XYZ.

Après ses études classiques au Québec, Noël Audet avait obtenu un doctorat de l'Université de la Sorbonne, à Paris, en 1965.

Son appartenance au sol gaspésien et à la mer qui l'a vu naître est au coeur de son écriture. Mais Noël Audet n'a jamais cessé d'explorer de nouvelles avenues. Il s'est fait romancier urbain, est devenu le chantre des minorités, en plus de publier un roman politique (La Terre promise). De plus, il a été un essayiste de premier plan. Les écrivains en herbe profitent encore de ses conseils en lisant Écrire de la fiction au Québec.

L'écrivain a collaboré à plusieurs revues et quotidiens, dont Le Devoir et Lettres québécoises, en plus d'enseigner à l'Université du Québec à Montréal pendant près de 30 ans.

Il a également été membre du comité de rédaction de la revue Voix et Images et directeur littéraire de la collection «Littérature d'Amérique» aux Éditions Québec/Amérique.

M. Audet avait remporté le prix Arthur-Buies en 1988, le prix Mérite culturel gaspésien l'année suivante et le Prix du public du Salon du livre de la Côte-Nord en 1998.