Festival acadien de Caraquet - Ode à l'Acadie, un spectacle au destin étonnant

Ode à l’Acadie est une création de Paul Marcel Albert en collaboration avec sept artistes.
Source: Yvon Cormier Festival acadien de caraquet
Photo: Ode à l’Acadie est une création de Paul Marcel Albert en collaboration avec sept artistes. Source: Yvon Cormier Festival acadien de caraquet

Le lundi 15 août dernier, à l'occasion de la fête nationale de l'Acadie qui couronnait, comme chaque année, le Festival acadien de Caraquet, le traditionnel «Grand Tintamarre» a retenti dans tout le village entre 18h et 19h. Aucun reportage ne peut rendre l'atmosphère de cet événement unique en son genre: pas moins de 25 000 personnes de tous les âges habillées aux couleurs du drapeau acadien défilent dans la rue principale du village de Caraquet munies de trompettes, crécelles, casseroles, tambours, sifflets, sirènes et de tout autre objet sonore, tandis que les cloches de l'église sonnent à toute volée. Exactement 250 ans après la déportation des Acadiens, ou «Grand Dérangement» (1755), la symbolique demeure vive: les Acadiens sont vivants et ils se font entendre, cette année plus que jamais!

Un peu plus tard en soirée, à Caraquet, on présentait Ode à l'Acadie, un spectacle au destin étonnant. L'année dernière, à l'occasion du 400e anniversaire de l'arrivée des premiers colons français en Acadie, le directeur du Festival acadien, Paul Marcel Albert, avait eu l'idée d'un spectacle en l'honneur de l'Acadie qui devait être donné dans le cadre des fêtes; 25 représentations étaient prévues. Non seulement le spectacle en est-il maintenant à plus de 100 représentations, mais on le réclame bien au-delà des frontières des Maritimes. En novembre 2004, il représentait le Nouveau-Brunswick et le Canada au Sommet de la Francophonie au Burkina Faso; en février dernier, il ouvrait la Bourse Rideau à Québec; au printemps, il était donné dans le cadre de la Journée internationale de la Francophonie à Gatineau et faisait l'objet d'un CD qui a été lancé cet été.

Gregory Charles n'a pas manqué d'inviter Ode à l'Acadie au premier Mondial des chorales qui a eu lieu à Laval, en juin, avant que ses sept interprètes ne se rendent dans le sud-ouest de la France en juillet, où le spectacle inaugurait les Déferlantes francophones de Capbreton. Les critiques et le public français ont craqué pour lui.

Ode à l'Acadie est né à l'instigation de Paul Marcel Albert, avec la collaboration de sept chanteurs multi-instrumentistes qui sont aussi danseurs, réunis sous la direction du metteur en scène René Cormier et de la directrice musicale et interprète Isabelle Thériault. «Le spectacle s'est construit de façon très organique», explique celle-ci. «Pour commencer, chacun de nous a raconté le parcours de sa famille; on s'est rapidement aperçu que notre histoire personnelle ressemblait à l'histoire des Acadiens, qui en est une de déplacements, d'opiniâtreté, de vitalité et d'espoir.»

Composé d'une vingtaine de chansons traditionnelles et contemporaines en français et en langue micmac, de reels et de danses rehaussés de textes et de séquences vidéo, Ode à l'Acadie dépasse de beaucoup le spectacle de circonstance. Sa solide direction et la qualité de chacune de ses composantes, à commencer par les artisans et les interprètes, en font un spectacle émouvant qui nous interpelle. Représentatif de l'Acadie contemporaine, il mise davantage sur la fierté que sur la nostalgie: «Tous les sept, nous venons des quatre coins de l'Acadie et avons des accents différents. Nous formons un amalgame, à l'image de l'Acadie», remarque Isabelle Thériault. «En janvier prochain, nous présenterons Ode au Gesù, à Montréal, puis à travers le Québec; au printemps 2006, s'amorcera pour nous une tournée de la francophonie européenne qui nous mènera en France, en Belgique et en Suisse.»

Collaboratrice du Devoir

***

Ode à l'Acadie

Avec Nicolas Basque, François Émond, Christian Goguen, Monique Poirier, Patricia Richard, Isabelle Thériault et Louise Vautour. Images et textes de David Lonergan. Au Gesù les 25 et 27 janvier 2006. Billets en vente dès maintenant; informations et réservations: (514) 861-4036. Produit par le Festival acadien de Caraquet, le CD Ode à l'Acadie (TLGCD-1358) est en vente partout.