Archéologie - Dans le ventre du Québec

Sortez vos pelles et vos petits ballets. Le mois d'août au Québec est désormais le mois de l'archéologie, dont on dévoilait hier — faut-il dire dépoussiérait? — la programmation au Musée d'archéologie et d'histoire de Pointe-à-Callière. Plus de 50 sites, musées, centres d'interprétation et autres lieux à vocation archéologique se donnent la main et se concertent, le temps de donner le goût de creuser la terre et les souvenirs de la province.

Fouilles archéologiques en direct, rencontres avec des archéologues sur les sites mêmes des recherches, portes ouvertes des réserves des musées: l'archéologie n'aura jamais semblé aussi vivante, sauf peut-être dans les films d'Indiana Jones. La remontée dans le temps qu'offre l'événement est organisée par le Réseau Archéo-Québec. Le comédien Normand Daneau est le porte-parole de l'événement.

Du 1er au 31 août prochain, la programmation est morcelée en divers plateaux. Dans neuf régions et treize lieux, les Entretiens du Mois de l'archéo permettront au public d'échanger, entre autres choses, sur les plus anciens sites préhistoriques au Québec, sur la vie des Premières Nations dans le Bas-Saint-Laurent, sur les militaires du Témiscouata, sur la fondation de Montréal ou encore sur les fouilles archéologiques à Québec. Une quinzaine d'archéologues et de spécialistes se prêteront au jeu des questions.

En ce mois thématique, le public aura l'occasion de découvrir des facettes méconnues de la pratique de terrain au Québec. En effet, la manière de faire l'archéologie tient le plus souvent de l'archéologie dite anthropologique, qui cherche à reconstituer ce qui se cache derrière les objets découverts, du point de vue de l'économie, des religions, des usages sociaux et de la politique. Ainsi, on a pu remonter jusqu'aux premières traces d'occupation du territoire, jusqu'à une époque distante de nous de plus de 11 000 ans.

Notamment, au cours du Mois de l'archéo, des fouilles en direct auront lieu sur le site du musée Marguerite-Bourgeois, à Montréal, où se terrent 2500 ans d'histoire. La seconde phase d'exploration est en cours. Le sanctuaire ouvrira ses portes au grand public, ses mystères seront peut-être élucidés. Dans le même esprit, le musée de Pointe-à-Callière propose une animation archéologique au coeur du premier centre-ville de Montréal, dans la ville fortifiée, la première place du Marché et son quartier des affaires. Dans le cas du musée, l'activité est présentée dans le cadre du Marché public annuel.

D'autres fouilles en direct auront lieu, notamment au Parc archéologique de la Pointe-du-Buisson, à Melocheville. Des activités variées auront aussi lieu au même endroit: l'histoire des voyageurs du Saint-Laurent sera racontée à travers une excursion en rabaska, cette embarcation allongée, généralement faite de pièces de bouleau.

Il s'agira de la première édition de l'événement. La programmation complète est accessible sur le site www.archeoquebec.com.