Les Canadiens, bons consommateurs de produits culturels

Les dépenses en matière de culture au Canada sont beaucoup plus élevées qu'on ne le croit: en 2002-03, les Canadiens ont dépensé 22,8 milliards pour des produits et services culturels, ce qui représente plus que les dépenses pour le tabac, l'alcool et les jeux de hasard réunis.

Les dépenses pour les spectacles sur scène, qui s'élèvent à 980 millions, sont près du double des dépenses pour des événements sportifs, avec 530 millions.

Mais si les citoyens de l'Alberta et de l'Ontario sont ceux qui dépensent le plus, le Québec traîne la patte puisqu'il se situe au septième rang des provinces canadiennes, derrière la Nouvelle-Écosse mais devant les trois autres provinces maritimes.

Au Canada, les dépenses moyennes pour la culture par personne sont de 758 $ par année. Elles sont de 838 $ en Alberta et de 802 $ en Ontario. Mais au Québec, elles ne sont que de 677 $.

Ces chiffres sont tirés d'une enquête réalisée par la firme Hill Strategies Recherche, enquête financée par le Conseil des arts du Canada et Patrimoine Canada.

La façon de classer les dépenses culturelles pourrait peut-être soulever des interrogations. Ainsi, sur les 22 milliards, un montant de 11,8 milliards est consacré au «matériel et services de divertissement au foyer», catégorie qui comprend tout le matériel audio, les téléviseurs, les locations de service de câble et de satellite.

Le «matériel de lecture», qui comprend les journaux, représente 4,6 milliards et les «matériel et services photographiques», qui englobent les appareils photo et le développement des pellicules, représentent 2,1 milliards.

Les billets de cinéma représentent 1,3 milliard et les oeuvres et événements artistiques, 2,1 milliards. On voit donc que le fait d'inclure dans les dépenses culturelles l'achat de téléviseurs ou le développement des photos pourrait susciter un débat.

Selon la firme, l'ensemble des dépenses de consommation culturelle a augmenté de 36 % entre 1997 et 2003, plus que l'augmentation de 14 % de l'indice des prix à la consommation. C'est au chapitre des billets de cinéma que l'augmentation est la plus importante, avec une hausse de 59 %.

Au Québec, le total des dépenses s'élève à 4,8 milliards, et les Québécois ont dépensé 220 millions pour les spectacles, trois fois plus que pour les événements sportifs. Les Québécois ont également dépensé 260 millions pour les livres, excluant les manuels scolaires, et 79 millions pour les admissions aux musées et les activités patrimoniales.