Les flâneuses

Illustration: Le Devoir

Catherine Lalonde

Un beau «bleu de lieu»

Si l’expo de Yayoi Kusama fait courir les foules à la Fondation Phi, en son orbite navigue aussi la belle installation participative bleu de lieu, pensée pour accompagner Dancing Lights That Flew Up to the Universe. Une pièce, toute de bleu peinte, est emplie de coussins-sculptures de la même couleur, de formes étranges et complémentaires, trouées. Une vidéo indique qu’on peut y glisser, se bercer, s’y étendre, ou les porter. Signée par le duo Pénélope et Chloë avec Mariane Stratis et Marion Paquette, l’installation est calmante, et parfaite pour les enfants. Jusqu’au 1er janvier.


Manon Dumais

«La revanche des bibliothécaires»: silence, on rit

Parmi les délices de l’automne, il y a celui de mettre la main sur la nouvelle offrande de Tom Gauld. Dans La revanche des bibliothécaires (Alto), le bédéiste du Guardian, armé de son coup de crayon simple, efficace et redoutable, revient à son thème de prédilection : la littérature. Tantôt gentiment, tantôt narquoisement, il se moque des querelles et des petits travers de l’univers littéraire, critiques et lecteurs y compris, des auteurs en panne d’inspiration, des éditeurs impatients, des codes propres à chaque genre ou à chaque époque, des recettes éculées… Un ouvrage irrésistible, inventif et intelligent.


Odile Tremblay

Sublimes banshees

 

Un des meilleurs films de l’année : The Banshees of Inisherin, du Britannique Martin McDonagh. S’y mêlent l’humour féroce, des images magnifiques d’une île irlandaise fantasmée où chacun se mêle de la vie des autres et le jeu exceptionnel de Brendan Gleeson et Colin Farrell. Cette histoire d’amitié brisée durant la guerre civile de 1922-1923, fable sur les liens humains, la quête de sens, la magie d’une légende et des visions du monde en affrontement, dépasse sa farce absurde pour embrasser la beauté et le malheur du monde avec des échos sublimes.


Amélie Gaudreau

«Documenteur» paranormal

Le réalisateur de balados et cofondateur du Festival de la radio numérique Julien Morissette nous entraîne dans son patelin, à Aylmer, en Outaouais, dans une nouvelle série de fiction aux contours « documentaires » sur des lieux « hantés » de la ville. Chacun des épisodes de Hantées, qui prend la forme d’une enquête faisant parfois penser aux iconiques « Dossiers mystère », raconte le passé sordide de maisons patrimoniales et autres lieux publics et détaille les manifestations de fantômes et les phénomènes paranormaux qui en auraient découlé. Un sympathique plaisir pas tellement coupable, parfait pour novembre.


À voir en vidéo