Les flâneurs

Illustration: Le Devoir

Odile Tremblay

Lire Annie Ernaux

Le Nobel de littérature entraîne à lire l’oeuvre primée. La Française Annie Ernaux a écrit au scalpel, en coupant dans la chair de sa propre expérience. Certains titres s’inscrivent profondément en nous. Tel La place, témoignant de la vie et de la mort de son père dans la vérité nue (prix Renaudot), comme le merveilleux récit Une femme sur sa mère courage. Aussi Passion simple adapté au cinéma par Danielle Arbid, avec son retour sur une passion brute en interminable attente. Et L’événement, son chemin de croix pour avorter dans sa jeunesse, porté à l’écran par Audrey Diwan et adoubé à Venise.


Marc-Antoine Franco Rey

Adolescence troublée

 

Qui se souvient des « Troubles », ces affrontements entre catholiques et protestants en Irlande du Nord ? Peut-être pas tous, mais chacun se souvient de son adolescence. Alors que les yeux du monde sont braqués sur Derry, théâtre des agitations dans les années 1990, quatre étudiantes écervelées et leur ami londonien n’en font pas grand cas, préoccupés par leur quotidien rocambolesque. Avec une nouvelle saison hilarante, Derry Girls ramène à cet âge où de petits drames tragicomiques peuvent éclipser… un conflit armé. Sur Netflix.


Amélie Gaudreau

Concert idéal

 

Ou presque. Il ne manque que le public au film-concert Dans tes rêves, qui met en relief de belle façon le répertoire de Marie-Pierre Arthur. Si l’avant-goût sous forme d’EP sorti en mai vous avait titillé le tympan amateur des mélodies de la musicienne gaspésienne, cette création en éclairage dynamique qui donne une nouvelle existence électro-rock aux titres de son dernier opus, Des feux pour voir, et à d’autres chansons triées sur le volet devrait vous ravir complètement. Et peut-être vous donner le goût de la revoir sur scène, entourée de sa formidable équipée et avec quelques spectateurs. Sur Tou.tv.


Valérie Duhaime

La rentrée à Abbott

Le petit bijou révélé l’hiver dernier est de retour pour une deuxième saison : c’est à nouveau la rentrée pour Abbott Elementary. La comédie de la surdouée Quinta Brunson, qui incarne aussi l’enseignante centrale, fait tache d’huile dans un paysage télévisuel plus dragons que bonnes actions. Dans une école primaire publique accueillant majoritairement des Noirs, Abbott Elementary emprunte des codes déjà utilisés par Parks and Recreation pour magnifier l’ordinaire et la bonne volonté du corps enseignant, qui mérite ce grand coup d’amour. Sur Disney+ et à Global.


À voir en vidéo