Barbada pourra finalement raconter des histoires aux enfants de Saint-Laurent

Barbada
Photo: Martine Poulin Radio-Canada Barbada

La populaire Barbada pourra finalement tenir son Heure du conte dans les bibliothèques de Saint-Laurent cet automne. La drag queen a rencontré le maire et des élus de l’arrondissement montréalais lundi pour leur expliquer l’activité et rassurer ceux qui avaient quelques préoccupations.

« J’ai pu leur parler des thèmes que j’abordais avec les enfants, leur donner des exemples de conte que je lis habituellement. J’ai répondu à leurs questions, leurs préoccupations. On a eu de beaux échanges, très respectueux. […] Je sens une plus grande ouverture de la part des élus de l’arrondissement maintenant qu’on a pu se parler », a confié Sébastien Potvin, alias Barbada, en entrevue avec Le Devoir lundi midi, alors qu’il sortait de sa rencontre avec les élus.

Barbada pourra donc bel et bien faire ses lectures de contes le 5 novembre, comme prévu, aux bibliothèques du Vieux-Saint-Laurent et du Boisé.

L’arrondissement a confirmé la nouvelle quelques heures plus tard. « Le conseil de Saint-Laurent encouragera et respectera toujours l’art et la créativité, sous toutes ses formes. Voilà pourquoi nous sommes heureux d’avoir pu échanger avec Barbada lors d’une rencontre enrichissante pour tous », a déclaré le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa, par communiqué.

L’arrondissement a par ailleurs profité de cette rencontre pour hisser le drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBTQ+, et ainsi souligner le début de la semaine de la Fierté à Montréal.

Des réticences

 

Rappelons que début juillet, la drag queen Barbada avait appris avec étonnement l’annulation de ses deux Heures du conte dans Saint-Laurent en raison de « réticences » de certains élus de l’arrondissement, dont le conseil est composé essentiellement de membres du parti Ensemble Montréal.

Sébastien Potvin avait immédiatement proposé une rencontre pour pouvoir leur expliquer en détail sa démarche.

 

En entrevue au Devoir, le maire de l’arrondissement, Alan DeSousa, avait alors démenti toute réticence au sein de son équipe, évoquant plutôt des discussions internes sur le traitement de l’inclusivité dans les bibliothèques de Saint-Laurent. « Le conseil que je préside était ouvert à traiter ces sujets-là, mais il a voulu […] savoir comment ces sujets, qui sont hautement délicats, pourraient être traités », avait-il souligné, se montrant « très ouvert » à l’idée de rencontrer Sébastien Potvin.

Dans la foulée, des résidents de l’arrondissement avaient lancé en ligne une pétition réclamant, entre autres, le retour à la programmation des lectures de contes par Barbada. Plus de 600 personnes avaient appuyé l’initiative.

Présente sur la scène artistique montréalaise depuis 2005, la drag queen propose son activité L’heure du conte depuis 2016 dans différentes bibliothèques, librairies et garderies. Ses lectures n’avaient jusqu’alors jamais été annulées. Début juin, sa venue à la bibliothèque de Dorval avait entraîné une vague de messages haineux sur les réseaux sociaux, mais l’événement avait bel et bien eu lieu, sous présence policière.

À voir en vidéo