Le centre-ville de Montréal reprend ses airs de festival

Le festival Montréal complètement cirque, qui offre des spectacles de cirque dans la métropole, revient cette année du 7 au 17 juillet.
Photo: Andrew Miller Archives Le festival Montréal complètement cirque, qui offre des spectacles de cirque dans la métropole, revient cette année du 7 au 17 juillet.

Les festivals, les spectacles en plein air et les activités d’animation sont de retour au centre-ville de Montréal, et les autorités espèrent qu’après deux ans de pandémie, les touristes et les Montréalais seront au rendez-vous pour la saison estivale.

À la veille du début du Festival TransAmériques, l’un des premiers d’une série d’événements qui animeront la ville cet été, Tourisme Montréal et ses partenaires, parmi lesquels la Ville de Montréal et le Quartier des spectacles, ont donné mardi le coup d’envoi des événements culturels de l’été avec pour thème « Les moments du cœur de l’île ».

Outre les grands festivals, Montréal propose notamment des rues piétonnes, une plage urbaine sur le parvis de l’Église unie Saint-James et un marché asiatique dans le Quartier chinois. Le 26 mai, les Jardins Gamelin lanceront leur huitième saison, et du 7 au 17 juillet, la nouvelle esplanade de la Place Ville Marie accueillera les trois Géants dans le cadre du festival Montréal complètement cirque.

« Quand on positionne Montréal, on la positionne comme un terrain de jeux. Et cette année, on veut être l’épicentre de la relance touristique au pays », explique Yves Lalumière, p.-d.g. de Tourisme Montréal.

Les données sur le taux d’occupation des hôtels sont encourageantes, avec un achalandage oscillant autour de 75 et 80 %, soit deux fois plus que l’an dernier, souligne-t-il. La reprise des activités aériennes laisse aussi présager un meilleur été.

La mairesse Valérie Plante croit que le centre-ville saura tirer son épingle du jeu dans les prochains mois. « Déjà, en matière de relance économique, on est au-dessus de Toronto et Vancouver et honnêtement, nous, notre centre-ville n’a jamais cessé de battre, alors qu’à Toronto, ç’a été extrêmement difficile », indique-t-elle.

Sur la rue Sainte-Catherine Ouest, l’achalandage piéton a augmenté de 77 %, constate Glenn Castanheira, directeur général de Montréal centre-ville. « C’est sûr qu’on n’est pas encore à un retour prépandémique. On estime qu’on est à 50 % de l’achalandage d’avant la pandémie, dépendamment du jour », indique-t-il. L’artère emblématique ne sera pas en chantier cet été, puisque la phase deux du projet de réaménagement ne débutera qu’en janvier 2023, tient-il à signaler.

Le festival Metro Metro

 

La mairesse a par ailleurs commenté les dérapages survenus lors du festival Metro Metro au cours de la fin de semaine. Rappelons que des gardes de sécurité ont été bousculés, des clôtures ont été renversées et des nuisances liées au bruit ont été dénoncées. Certaines vidéos sont devenues virales sur les réseaux sociaux. « À la vue des images, j’ai été troublée, surtout quand on pense à la sécurité. Il y a des gens qui auraient pu être blessés », souligne Valérie Plante. « Ce qui est important, c’est que Metro Metro prenne ses responsabilités. […] On va travailler avec les organisateurs pour voir ce qui aurait pu être fait autrement et comment on peut améliorer les choses. »

Les organisateurs du festival Metro Metro ont pour leur part condamné le comportement de certains festivaliers « qui ne représentent qu’une infime partie des gens présents » et promettent d’apporter les correctifs nécessaires pour les prochaines éditions de l’événement. Ils soutiennent que 70 000 personnes ont participé au festival, et que plan d’intervention mis en place au cours des trois jours de l’événement avait été approuvé par les autorités. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a procédé à cinq arrestations pour des délits mineurs, a-t-on indiqué.

À voir en vidéo