L'orchestre de Trois-Rivières sort de la crise et baisse ses prix

Trois-Rivières — Ébranlé par la crise de sa direction administrative et artistique, l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières (OSTR) a annoncé une foulée de mesures lundi, entre autres une baisse du prix de ses billets pour le reste de la présente saison.

On a notamment confirmé que le chef démissionnaire Gilles Bellemare ne reprendra pas ses fonctions au sein de l'orchestre trifluvien, mais continuera d'agir à titre de conseiller.

Au cours de l'automne, le maestro avait démissionné après plus de 20 ans au podium de l'ensemble, à la suite d'un différend artistique avec le directeur général, Roger D. Landry. Peu après, le d.g. démissionnait à son tour, suivi du président du conseil d'administration.

La saison 2005-06 reposera sur le principe de chefs invités et Gilles Bellemare sera le premier à occuper le pupitre pour le concert inaugural de la saison.

Le président du conseil d'administration, Louis Vanasse, a fait savoir que les prix des billets pour les trois concerts prévus d'ici la fin de la présente saison avaient subi une baisse considérable.

Ceux qui s'étaient d'ores et déjà procuré des abonnements pour la saison 2004-05 sont désavantagés par cette nouvelle politique et Louis Vanasse a fait savoir que la direction fera parvenir une lettre à chaque détenteur d'abonnement pour expliquer la situation, en soulignant l'importance de porter un grand coup pour redresser la situation de l'orchestre et ramener le plus grand nombre de mélomanes possible aux prestations de l'orchestre.

La direction de l'orchestre est donc aussi en quête d'un directeur général ainsi que d'un directeur artistique. Le comité exécutif a fait de la première tâche sa priorité et s'engage à trouver le nouveau directeur général d'ici la fin de mars 2005. Pour ce qui est du directeur artistique, on s'attaquera à sa nomination au cours de l'année, mais sans doute pas avant la fin de la saison 2004-05.

L'autre priorité, à mettre au même niveau que la quête du nouveau d.g., sera de s'assurer d'auditoires importants lors des prochains concerts. «On peut dire qu'on entre maintenant dans une période d'accalmie quant à notre situation interne, a commenté M. Vanasse. Nous avons statué sur la situation de Gilles Bellemare et maintenant que les choses sont claires, on peut se concentrer sur les tâches à accomplir et le reste de la saison.»