Les flâneurs

Photo: Le Devoir

Valérian Mazataud

Sur les traces du loup
Dans le livre photographique autopublié La montagne qui hurle, Betty Bogaert (diplômée du cégep de Matane) signe un récit documentaire fouillé sur le loup dans les Alpes françaises. Disparu en 1954, il est de retour dans les alpages depuis 1992, au grand dam des bergers qui n’ont pas le droit de le tuer, même s’il dévore leurs brebis. Portraits, paysages, objets et textes y alternent dans une page aérée signée Cristian Ordóñez. Bogaert juxtapose couleur et noir et blanc avec aisance et maintient un délicat équilibre entre les points de vue passionnés sur la montagne et son mythique prédateur.


Odile Tremblay

Couronnes de pacotille
Les merveilleuses couronnes de pacotille donnent le ton à la pièce poético-sarcastique Les reines, de Normand Chaurette, mise en scène par Denis Marleau au TNM, 30 ans après sa création. Dans cette pièce inspirée du Richard III (monstre historique) de Shakespeare, l’époque et le lieu (Londres, 1483) renaissent fantasmés sous le regard de celles qui furent reines d’Angleterre ou aspi-rèrent au pouvoir. Six grandes comédiennes défendent des rôles aux tons (trop) variés avec des morceaux de bravoure pour chacune. Mieux vaut se renseigner sur l’histoire pour démêler l’écheveau de leurs liens.


Amélie Gaudreau

Voyage temporel en photos
La 3e saison de la série documentaire Avant après continue son exploration du passé parfois surprenant de lieux emblématiques du Québec. À partir de quelques photos prises à différentes époques dans ces endroits, la réalisatrice Flavie Payette-Renouf, le sociologue Jean-Philippe Warren et la photographe Valérie Jodoin Keaton se penchent sur leur évolution et celle de la société québécoise en général. Les nouveaux épisodes nous emmènent entre autres en Gaspésie, et on y découvre que les Canadiens ne sont pas la seule équipe de hockey d’ici à avoir remporté la Coupe Stanley… Sur savoir.media.


Louise-Maude Rioux Soucy

Un amour de cinéma
Le perfectionnisme formel du réalisateur David Fincher (Mank et The Social Network, la série Mindhunter) nourrit Voir, une série documentaire consacrée au cinéma qu’il coproduit avec David Prior. Chaque épisode est un essai visuel en soi, qui aligne avec un plaisir communicatif plans de légendes et scènes immortelles. Chaque invité y tisse une toile souvent bavarde, bien que toujours amoureuse et profondément personnelle. Un plaisir de geeks, donc, mais inclusif, et qui ne se prend surtout pas la tête (l’essai de Sasha Stone sur Jaws est à cet égard exemplaire). Sur Netflix, le 6 décembre.

À voir en vidéo