«Boyfriend Dungeon»: monter de niveau et trouver l’amour

Une scène tirée du jeu vidéo «Boyfriend Dungeon»
Photo: Kitfox Games Une scène tirée du jeu vidéo «Boyfriend Dungeon»

Une épée peut-elle être romantique ? Le studio indépendant montréalais Kitfox Games répond par un oui retentissant avec son nouveau jeu de rôle et simulateur de romance Boyfriend Dungeon, un jeu dans lequel les armes terrassent les monstres aussi bien qu’elles embrassent.

Notre protagoniste ne sait pas ce qui l’attend en atterrissant à Verona Beach. C’est que sa mère et son cousin lui ont préparé tout un été de romance à la plage au cours duquel il apprendra finalement à sortir de sa coquille et à affronter ses peurs.

Dans la petite ville côtière fictive du sud de la Californie, des donjons apparaissent dans des endroits inusités. Au club de danse comme au centre commercial se manifestent sous forme de monstres nos peurs et anxiétés. Pour les affronter, il faut y amener une arme. Mais à Verona, les épées, glaives et autres objets contondants sont aussi des êtres humains… de qui on peut tomber amoureux.

L’idée d’embrasser une dague fait sourire, mais elle est étonnamment subversive. Ici, ces objets de violence sont capables de flirter, de rire et d’aimer.

Chaque personnage a sa propre histoire, ses problèmes à surmonter, et fait preuve d’une étonnante humanité. Du suave sabre, un rebelle au grand cœur, en passant par la hallebarde, un étudiant non binaire qui vient de faire son coming out, au sabre laser, une star de la K-Pop qui doit vivre avec la pression qu’il porte sur ses épaules, on a été charmé.

Nous sommes par contre dans un monde post-Hades, et ici la comparaison est inévitablement défavorable.

 

Si les portions « roman interactif » de Boyfriend Dungeon sont particulièrement réussies, les donjons, dans lesquels on passe la majeure partie de notre temps à combattre des démons pour faire évoluer nos romances, sont d’une médiocrité navrante. Le système de combat est franchement générique, et notre avatar, même après l’avoir personnalisé, l’est encore plus.

Mais Kitfox Games (Moon Hunters, The Shrouded Isle) est un petit studio et on lui pardonnera ces errements. Au final, on a aimé les quelques heures qu’il nous a fallu pour développer les histoires romantiques qui nous intéressaient le plus.

Il s’agit ici d’un de ces jeux collation qu’on se met sous la dent entre deux projets plus ambitieux. Divertissant dans l’ensemble, amusant, souvent étonnant, et à essayer sans hésitation si la proposition nous intrigue un tant soit peu, surtout si on y a déjà accès avec le service d’abonnement Game Pass de Microsoft.

Boyfriend Dungeon

★★★

Conçu et édité par Kitfox Games. Offert pour Mac et PC (Steam), Nintendo Switch et Xbox One.



À voir en vidéo