Les flâneurs

Illustration: Le Devoir
Odile Tremblay

Parole d’arbre !

Adapté du livre à succès de l’ingénieur forestier allemand Peter Wohlleben, le documentaire The Hidden Life of Trees réalisé par Jörg Adolph, en salle, est une incursion fascinante et insolite dans l’intimité des grands végétaux. Communication entre eux, moyens de défense contre certains insectes, protection de leur progéniture, entraide ; les thèses défendues ne font pas l’unanimité dans la communauté scientifique, mais méritent d’être entendues. D’être admirées aussi à travers des images souvent magnifiques de la flore et de la faune sylvestres offertes ici. Grand pédagogue, Wohlleben, avec entre autres une longue escale en Colombie-Britannique, fait comprendre à quel point la déforestation sauvage et les mauvais traitements des arbres en zones urbaines participent aux dérives climatiques.


Annabelle Caillou

Le parfait tyran

Ils fascinent autant qu’ils font peur : Hitler, Staline, Kim Il-sung, Kadhafi, Hussein et Idi Amin Dadda sont au cœur d’une nouvelle série documentaire diffusée sur Netflix, produite et narrée par Peter Dinklage. Images d’archives à l’appui, Le parcours des tyrans revient dans le détail sur la façon dont ces hommes se sont emparés du pouvoir et ont réussi à se faire acclamer par leur peuple pendant parfois des décennies, malgré leur dictature sans merci. On réalise à quel point les stratégies se recoupent, s’influencent, se répètent, sans toujours connaître le même succès.


Valérie Duhaime

L’équipe de rêve

C’est presque un conte de fées, si vous préférez Goliath à David. L’équipe de basketball américaine aux Jeux olympiques de 1992 est entrée dans la légende avec sa fiche parfaite et son alignement garni des joueurs les plus dominants de trois générations. Dans Dream Team, du journaliste Jack McCallum, on se tient à côté du mythe américain pour découvrir le tournoi olympique en entier, comme l’équipe Cendrillon, la Lituanie, financée grâce à une campagne des Grateful Dead (!) et médaillée de bronze. L’un des meilleurs ouvrages sportifs des 25 dernières années, que l’on connaisse le basketball ou pas.


Philippe Renaud
Le festival de la catastrophe

Le réalisateur Garrett Price raconte dans son nouveau documentaire un épisode peu édifiant de l’histoire du rock américain, le festival Woodstock 1999, organisé pour souligner le 30e anniversaire de l’original. Affiche monstre, foule encore plus monstrueuse (400 000 personnes) et une organisation déficiente qui a laissé ces milliers de jeunes prendre le contrôle du site et le mettre à sac avant la fin du dernier spectacle. Fascinant, mais épeurant, Woodstock 99 : Peace, Love, and Rage révèle surtout la rage et la frustration d’une génération d’hommes (blancs) qu’on imagine aujourd’hui contester la victoire de Biden… Sur Crave/HBO.

À voir en vidéo