Les flâneurs

Illustration: Le Devoir
Louise-Maude Rioux Soucy
« Toute se sait, toute se paye »

Alex est un enfirouapeur qui enterre ses lâchetés sous sa grande gueule, faiblesses auxquelles sa femme Madeleine oppose un mutisme acharné. C’est ce silence que brise leur fils Claude en leur tendant, ainsi qu’à sa sœur Mariette, le miroir d’un théâtre, le sien, qui est aussi le leur. Douloureusement actuelle, Le vrai monde ? de Michel Tremblay trouve dans la mise en scène classique d’Henri Chassé au Rideau Vert un écrin parfaitement adapté aux écrans. La distribution, qui navigue en ces eaux toxiques avec une justesse irréprochable, justifie à elle seule un détour en ligne.


Philippe Papineau
Le génie des Mayas

Pour sa réouverture, le Musée de la civilisation de Québec a misé sur l’exposition MAYA, qui retrace l’histoire et les savoir-faire de ce peuple étonnant. Beaucoup d’attention est mise sur l’ambiance et la facture visuelle, comme ces murs enfumés qui rappellent la jungle guatémaltèque ou cet enchevêtrement géométrique de pyramides. Si le début de parcours nous laisse un peu sur notre faim, on saisit bien en cours de route le génie des Mayas. MAYA insiste entre autres sur l’écriture hiéroglyphique, avec à l’appui de nombreuses stèles aussi belles que fascinantes. Jusqu’au 3 octobre.


Odile Tremblay
Les voix du FTA

Le FTA offre une voix à toutes les oppressions à travers des textes denses, exigeants et puissants présentés et lus en ligne. Le mythique, féministe mais méconnu La fille de Christophe Colomb, écrit en 1969 par Réjean Ducharme, est un voyage au cœur des ténèbres et une ode à l’amitié livrée par Markita Boies. Le virus et la proie, de l’essayiste Pierre Lefebvre, dénonce, avec quatre interprètes, toutes les formes de pouvoir et d’aliénation. Je suis une maudite sauvagesse, de l’écrivaine innue An Antane Kapesh, lance un cri de fierté comme de révolte pour saluer son peuple et dénoncer le sort qu’il a connu.


Valérie Duhaime
La grande fuite

C’est comme si Barry Jenkins, réalisateur de Moonlight, était fait pour porter à l’écran la fiction The Underground Railroad, écrite par Colson Whitehead. Les dix épisodes retracent la fuite de Cora, jeune esclave de Géorgie qui emprunte ce réseau de passeurs souterrain, ici illustré littéralement par un chemin de fer secret. La jeune interprète de Cora, la Sud-Africaine Thuso Mbdedu, est époustouflante de douleur et de retenue, tout comme l’est de fureur et de mal-être Joel Edgerton en chasseur d’esclaves à sa poursuite. À voir sur Prime vidéo.