Pierre Curzi, nouveau président du Fonds d'investissement de la culture

L'actuel président de l'Union des artistes (UDA), Pierre Curzi, prend la tête du Fonds d'investissement de la culture et des communications (FICC). Une décision «logique», selon le principal intéressé, puisque le FICC a été créé à l'initiative de l'UDA en 1997.

Le comédien a tenu à préciser que son rôle en sera un de «représentation politique et de validation artistique» plus que de gestionnaire. Le premier fonds d'investissement en capital de risque destiné spécifiquement à l'industrie culturelle et des communications offre du financement aux entreprises des secteurs de l'édition, de la musique, de la production audiovisuelle, des arts de la scène, des nouveaux médias, des métiers d'art et du divertissement, représentés par l'UDA, l'Union des écrivains et la Guilde des musiciens.

Grâce à ses deux commanditaires, la Société de développement des entreprises culturelles et le Fonds de solidarité de la FTQ, le FICC a autorisé, depuis sa création, 72 investissements totalisant plus de 28 millions de dollars dans 39 projets québécois.