Des milliers de personnes entassées à Paris pour un concert

Les autorités de la santé publique cherchent à déterminer s’il est sécuritaire de permettre à 5 000 personnes masquées de danser ensemble.
Photo: Francois Mori Associated Press Les autorités de la santé publique cherchent à déterminer s’il est sécuritaire de permettre à 5 000 personnes masquées de danser ensemble.

Des milliers de personnes, masquées et qui ont été testées négatives à la COVID-19 en amont, se sont entassées samedi dans une arène parisienne pour un concert d’Indochine dans le cadre d’une expérience de santé publique pour préparer la France à accueillir à nouveau de grands événements.

Le spectacle à l’AccorHotels Arena, dans l’est de Paris, présentait le groupe de rock français Indochine et le DJ Etienne de Crecy. Mais l’attention était surtout portée sur les spectateurs.

L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris a aidé à organiser l’événement pour déterminer s’il était sécuritaire de permettre à 5 000 personnes masquées de danser ensemble dans la salle de concert à ciel ouvert et sans distanciation physique.

Les spectateurs assistaient au spectacle gratuitement, mais ils devaient passer trois tests de dépistage, deux avant et un après le concert. Pour réduire davantage les risques, les organisateurs n’ont autorisé que les personnes âgées de 18 à 45 ans sans problèmes de santé sous-jacents à participer, selon les autorités hospitalières.

La France n’a pas autorisé de tels concerts de musique depuis début 2020. Les lieux culturels ont été fermés pendant la majeure partie des 14 derniers mois, les autorités tentant de contenir des flambées persistantes d’infections virales qui ont rempli les hôpitaux et ont été liées à plus de 109 000 décès.

Les taux d’hospitalisation et les cas confirmés de la COVID-19 en France ont régulièrement diminué ces dernières semaines à mesure que la vaccination augmente.

Des concerts tests similaires ont eu lieu récemment dans d’autres pays européens, notamment en Espagne, aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne.

À voir en vidéo