cache information close 

Un tombeau égyptien antique refait surface

Le Caire — Le tombeau d'un surveillant des mines d'argent de la 26e dynastie pharaonique (663-525 avant J.-C.) a été découvert par hasard lors de travaux d'édification d'une mosquée au nord-est du Caire, a déclaré hier un responsable des antiquités.

La tombe a été découverte par des ouvriers en bâtiment lorsqu'ils creusaient pour poser les fondations d'une nouvelle mosquée dans la banlieue d'Ein Chams (nord-est) du Caire, a déclaré le directeur général des antiquités pharaoniques au Conseil supérieur des antiquités égyptiennes (CSAE), Sabri Abdel Aziz.

«Le squelette du surveillant ainsi que plusieurs amulettes en or représentant les dieux Isis et Horus ont été retrouvés dans un sarcophage en basalte noir à l'intérieur de la tombe», a-t-il ajouté.

«Le squelette, unique partie qui reste de la momie, se trouve dans un mauvais état de conservation», a précisé M. Abdel Aziz, imputant cette détérioration aux «eaux de la nappe phréatique qui couvraient la tombe jusqu'au plafond à sa découverte».

Des canopes en marbre renfermant les viscères du défunt après sa momification et 365 statuettes «ouchebties», déposées dans les tombes pour tenir la place du mort dans les corvées de l'au-delà, ont également été retrouvées dans la tombe, a ajouté M. Abdel Aziz.