Nouvelle plateforme pour la préservation des bâtiments

Avec Memento, Héritage Montréal veut «accentuer les sensibilités et augmenter le nombre de projets où les gens vont pouvoir se rallier».
Photo: Annik MH de Carufel Archives Le Devoir Avec Memento, Héritage Montréal veut «accentuer les sensibilités et augmenter le nombre de projets où les gens vont pouvoir se rallier».

Sous le nom de Memento, l’organisme Héritage Montréal propose une nouvelle plateforme numérique qui a pour ambition de mettre les citoyens en relation afin de mieux sensibiliser la population à l’urgence de protéger son patrimoine bâti.

Cet « outil citoyen collaboratif », explique Robert Turgeon, directeur général d’Héritage Montréal, couvre pour la première fois toute la région métropolitaine. « Pour la première fois, on sort de l’île », dans l’objectif « de sensibiliser » la population et de faire agir les citoyens, précise Robert Turgeon.

« Nous avons produit seize documents vidéos qui permettent aux gens de constater les succès de différents projets de reconversion de bâtiments. Ils montrent comment les gens se sont organisés, comment ils s’y sont pris pour donner une seconde vie durable à des lieux. »

Parmi ces vidéos, on trouve l’histoire des Forges de Montréal, celle du couvent des sœurs de Sainte-Anne à Lachine et l’Île-des-Moulins à Terrebonne.

Des ambitions

Autrement dit, Memento a l’ambition de « permettre aux citoyens de faire cheminer eux-mêmes leurs demandes ».

Les individus inquiets du sort de bâtiments peuvent remplir une fiche en ligne. Le contenu de leurs observations, après quelques vérifications d’usage, se retrouvera partagé en ligne, dans un esprit de communauté et de collaboration. « On veut aider les citoyens à faire cheminer leurs demandes, par exemple auprès des différents bureaux des permis ».

Héritage Montréal compte sur la collaboration en particulier des sociétés d’histoire locales. « On a entrepris des discussions avec la Fédération Histoire Québec. On veut que cette plateforme soit fédérative, que ce soit un outil commun. »

Comment se porte le patrimoine bâti dans la région métropolitaine ? « Si on regarde sur une période de quarante ans, la situation s’améliore. Mais on continue de perdre des bâtiments. On voit plus de sensibilité désormais. L’enjeu principal, c’est la requalification des lieux. Ce n’est pas tout de sauver des lieux. Il faut leur trouver de nouveaux usages pour éviter des problèmes liés à la vacance. »

Avec Memento, Héritage Montréal veut « accentuer les sensibilités et augmenter le nombre de projets où les gens vont pouvoir se rallier ».

On accède à Memento depuis le site Internet d’Héritage Montréal.