Balados: le théâtre de chaudes luttes

Photo: Pixabay

D’la troisième corde

Historiquement, le monde de la lutte a trouvé un terreau très fertile au Québec — on peut notamment le constater en regardant l’excellent documentaire Les derniers vilains, avec Paul « The Butcher » Vachon. Si de nos jours la lutte est moins médiatisée, elle reste bien vibrante et, il faut le dire, tout aussi intrigante et fascinante.

Passionnée de ce spectacle sportif, l’animatrice et chroniqueuse culturelle Tanya Beaumont, installée à Québec, a lancé un balado consacré à la lutte locale, indépendante ou professionnelle : D’la troisième corde. Le titre rappelle le ring et la célèbre manœuvre sautée qui en découle.

Le thème musical est de circonstance, rock et brut, mais le contenu du balado est mené avec simplicité et efficacité. Chaque épisode est fait d’une seule (bonne) entrevue avec un acteur du milieu, dont Matt Falco — alias « le géant de Saint-Casimir » — et Benjamin Tull.

Vous ne connaissez rien à la lutte et aux sigles de ses ligues ? Ce n’est pas grave. Même que c’est peut-être mieux, car vous arriverez vierge devant ces passionnés qui parlent d’improvisation, de création de personnages, d’absence de quatrième mur et aussi de douleur et de formation. On n’est pas loin d’un balado sur le théâtre, quoi.

Après trois épisodes, une pensée émerge : peut-être qu’un balado plus documentaire, divisé par thèmes, aurait été plus puissant qu’une enfilade de portraits. Mais ne boudez pas votre plaisir de découvrir ces sympathiques gaillards qu’il fait bon haranguer.

Les écrans

Le monde des médias est aussi le théâtre de chaudes luttes, et un nouveau balado se penche sur cette question. Son titre : Les écrans, du nom du site d’information récemment créé par Steve Proulx et son agence de contenu 37e Avenue, qui s’attarde aux médias, sur petite ou grande interface.

La production mensuelle regroupera autour d’une même table Steve Proulx et le vétéran Bruno Guglielminetti (Mon carnet), qui invite des experts du milieu pour creuser des sujets qui ont marqué les semaines précédentes. Au premier épisode, la structure est sans prétention et une discussion fluide se déroule autour de la désinformation, de la couverture de la vague de dénonciations et de la crédibilité des médias traditionnels. Le tout est encore un peu vert, mais les outils sont en place pour un meilleur déploiement de ce « podcast du média en ligne des médias en ligne », comme cela est mentionné.